Drogue : peine confirmée en appel pour les mules marseillaises

Drogue Ecstasy
© Douanes françaises

Les marseillaises ont vu la peine prononcée en première instance, confirmée par la cour d'appel ce jeudi 11 juin. Elles avaient écopé le 06 Mars Mars dernier de 3 ans de prison et de 142 000 euros d'amende pour possession de cachets d'ecstasy et de résine de cannabis    
 

Michelle Bertil
Publié le , mis à jour le

Les marseillaises, interceptées le 02 Mars dernier par les douaniers de Roland Garros, avec de la drogue en quantité dans leurs valises, ont donc fait appel de la décision du Tribunal.
La sanction est tombée peu avant la fin de la matinée, le tribunal a maintenu les condamnations prononcées lors de leur procès en comparution immédiate. 

4 jours après leur interpellation, les deux jeunes femmes âgées d'une vingtaine d'années,  étaient à la barre pour expliquer ce que 6000 cachets d'ecstasy et 12 kilos de résine de cannabis faisaient dans leurs bagages.

Les fonctionnaires des douanes avaient mis la main sur la drogue par hasard, une de leurs valises était arrivée en retard à l'aéroport, le passage aux rayons X avait révélé la présence de masses sombres qui avaient attiré l'attention des employés de l'administration. 

Le reportage de Nathalie Rougeau et de Philippe Hoareau