Le diplôme, accélérateur de l’insertion professionnelle selon les statistiques de l'INSEE

Insee

À La Réunion, 30 % des jeunes décrochent leur premier emploi moins d’un an après la fin de leurs études. Mieux formés, ils trouvent plus rapidement un emploi que leurs aînés, à leur époque, indique un rapport de l'INSEE dévoilé ce jeudi. 

IP Publié le , mis à jour le

Selon l'Institut National de la Statistiques et des Études Économiques, le diplôme apparaît comme le meilleur visa pour occuper rapidement un emploi. Pour ce faire, l'INSEE a comparé en 2014 le taux d'insertion dans la vie professionnelle de jeunes de 22 à 35 ans à celui de seniors âgés de 50 à 64 ans. L'idée était de savoir lequel des deux panels interrogés a décroché un premier emploi, moins d'un an après l'obtention d'un diplôme. Et ce sont les jeunes qui l'emportent. 
 


L’allongement des études au fil des générations explique cette insertion professionnelle plus rapide. Les jeunes terminent en moyenne leurs études à 20 ans contre 17 ans pour leurs aînés, avec plus d’atouts pour entrer dans la vie active. Par ailleurs, avoir un diplôme est beaucoup plus fréquent que par le passé. 19 % des jeunes sont diplômés du supérieur contre 8 % des seniors. 

Le premier emploi des jeunes Réunionnais reflète les mutations économiques de l’île. 

La plupart des jeunes débutent leur vie professionnelle dans le secteur du commerce ou des services et non plus dans l’agriculture ou comme employés de maison comme c'était le cas pour les seniors. 
Pour la jeune génération, les entreprises sont devenues les pourvoyeuses majoritaires d’emplois. Les collectivités territoriales jouent encore un rôle important d’insertion sociale, notamment avec les contrats aidés.

Malgré l’allongement des études, les conditions du premier emploi se dégradent

Une première expérience sur un poste moins qualifié s’avère de plus en plus souvent nécessaire avant d’accéder à un emploi de cadre ou de profession intermédiaire. Le premier emploi qui suit la fin des études est de plus en plus précaire. Le contrat à durée indéterminée (CDI) ne concerne que 23 % des jeunes à La Réunion, contre 59 % des seniors. 

Ce recul des CDI concerne le secteur privé comme public. 23 % des jeunes Réunionnais débutent dans la fonction publique comme contractuels. Seuls 2 % intègrent la fonction publique comme titulaires.
Par ailleurs, les premiers emplois sont moins souvent à temps complet que dans le passé. Seuls 66 % des jeunes Réunionnais débutent à temps complet, alors que c’était le cas de 72 % des seniors.

Cette enquête a été réalisée, avec le soutien de l'Université de La Réunion, auprès de 1 500 Réunionnais âgés de 22 à 64 ans.