Déchets : malgré la grève, un service minimum s’organise

Poubelle TCO
© REUNION 1ERE

Depuis lundi, les salariés de Nicollin OI sont en grève illimitée. Le ramassage des déchets n’est plus assuré dans une partie de l’Ouest et les ordures commencent à s’amasser.

Lise Hourdel
Publié le , mis à jour le

Ils réclament le départ de leur directeur. Les salariés de Nicollin OI ont entamé un mouvement social depuis lundi matin. Les camions restent donc au dépôt et les déchets s’entassent dans les rues. Sur les communes de La Possession, du Port et de Saint-Paul, Saint-Gilles compris, la collecte n’est plus normalement assurée. Conséquences, les mouches et odeurs ont fait leur apparition. Un problème d’hygiène inquiétant pour les habitants et une mauvaise image pour les touristes.

Des éboueurs non-grévistes réalisent cependant des collectes aujourd’hui. Les hôtels et les restaurants sont ciblés en priorité, même si des déchets ménagers ont également été collectés à La Possession.

Le président du TCO, Joseph Sinimalé, s'est engagé à ce que les collectes soient assurées par d'autres prestataires dés ce vendredi, si aucune issue favorable à ce conflit social n'est trouvée d'ici là.

Le reportage de Jean-Marc Seguin.