Comores : les députés votent une résolution contre le référendum

COMORES

Alors que les Comoriens sont invités à se prononcer lundi 30 juillet dans le cadre du référendum constitutionnel, la majorité des députés et conseillers des îles vient de voter une résolution contre cette consultation.
 

LH Publié le , mis à jour le

La tension autour du référendum constitutionnel était palpable durant toute la campagne, qui s’est achevée samedi 28 juillet. Tentative d’attentat ou encore fête de l’indépendance ternie par le climat politique ont ainsi agité les débats.

Des oppositions à cette révision de la Constitution, qui permettrait d’instaurer deux mandats consécutifs de 5 ans à chacune des îles dans le cadre de la présidence tournante de l’Union des Comores, se sont exprimées. La dernière en date, celle de députés et de conseillers des îles.

RFI rapporte ainsi que 45 élus sur 77 se sont réunis, samedi 28 juillet, en congrès extraordinaire à l’Assemblée nationale pour exprimer leur « défiance au nom du peuple comorien contre le gouvernement ». Une résolution a alors été votée pour demander l’arrêt immédiat du processus référendaire décrit comme « arbitraire et illégal », détaille le média
 
Les élus ont également demandé le rétablissement de la Cour constitutionnelle, l’ouverture d’un dialogue inclusif pour sauvegarder les accords de Fomboni ayant donné naissance à la Constitution actuelle de l’Union des Comores.

Un procès-verbal devrait être dressé pour accompagner la résolution qui sera remise à la présidence. Une présidence qui, selon RFI, n’accorde pas de valeur à la dite résolution, le Congrès ne pouvant être convoqué que par les députés et le chef de l’Etat, ce qui n’a cette fois pas été le cas.

Malgré ce coup d’éclat, les Comoriens sont donc bien invités à se prononcer dans le cadre du référendum constitutionnel du lundi 30 juillet.