Comment photographier l’éclipse annulaire du 1er septembre

20160831
© Reunion1ere

Photographier l’éclipse est possible à condition d’utiliser un filtre « spécial éclipse ». L'utilisation d'un portable risque de donner des résultats décevants. Le mieux est de photographier les paysages sous l'éclipse, et pourquoi pas faire un timelaps.

Gilbert Hoair
Publié le , mis à jour le

L’utilisation d’un filtre « spécial éclipse » permet de viser directement le Soleil, sans que les appareils photo ou les caméscopes subissent  les dommages irréversibles.
Ces appareils numériques comportent en effet plusieurs lentilles qui vont avoir un effet loupe et détruire les cellules des capteurs, pire le fond de l’œil du photographe.
 
Il est possible de photographier avec son portable, à condition de ne pas insister dans la direction du Soleil.
Si les photos sont possibles avec un portable, le résultat risque d’être décevant… un point lumineux tout au plus sera visible dans le ciel.
 
Le mieux est de photographier les paysages sous l’éclipse, son environnement de tous les jours et en faire des souvenirs.
Les photos postées sur Twitter, Instagram avec #eclipse et sur la page Facebook de Réunion1ère seront reprises sur le Live minute par minute sur le site et l’application Réunion1ère pendant la durée de l’éclipse de 12h24 à 15h40.
 
Autre possibilité faire avec son ordinateur portable un timelaps pour voir en 2 minutes, le paysage se transformer pendant les 3 heures du phénomène.
Le principe est de programmer son ordinateur portable pour prendre des photos toutes les 2 ou 4 secondes et d’en faire une vidéo à 25 images par seconde.
 
Des logiciels gratuits sont disponibles sur Internet : par exemple « Capture flux » pour prendre les photos  et « Images to video » pour transformer les centaines de photos obtenues en une vidéo.

En images avec Jean-Claude Toihir, Daniel Fontaine et Guy Chamand.



  
Voir l'éclipse avec l'Observatoire