La CIREST s'attaque aux pollueurs

Brigade environnement CIREST 2
© Réunion La 1ère

A La Réunion, il n'est pas rare de tomber sur des lieux publics jonchés de détritus. De plus en plus les autorités traquent les pollueurs. Alors pour lutter contre les nombreuses incivilités, la CIREST a présenté, ce mardi matin, sa brigade intercommunale de l’Environnement.
 

Alexandre Grondin Publié le , mis à jour le

Dépôts sauvage de déchets, non-respect des jours de collecte, du tri collectif ou encore présence permanente de bacs à ordures sur la voie publique, la CIREST dit Stop. Pour cela, l’intercommunalité a donc décidé de créer, en mars dernier,  une Brigade Intercommunale de l’Environnement. Composée de 5 Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP), l’équipe pourra intervenir sur l’ensemble du territoire de l’Est de l’île (Bras-Panon, Plaine des Palmistes, Saint-André, Saint-Benoît, Sainte-Rose, Salazie) et ainsi lutter durablement contre les nombreuses incivilités.
 

Des amendes pour « les cochons »

La mission principale de cette brigade est le maintien de l’ordre en matière d’environnement. Pour cela, les agents pourront verbaliser. Les amendes, en cas d’infraction constatée, peuvent aller de 38 euros pour la violation des interdictions ou manquements aux obligations édictées par le règlement de collecte... à 450 euros pour les dépôts sauvages. Le président de la CIREST, Jean-Paul Virapoullé, a également présenté une tarification spécifique pour l’enlèvement de ces dépôts pollueurs qui sera aussi à la charge du contrevenant. 
Brigade environnement CIREST
© Willy Thévenin
A cette phase de répression s’ajoutera des actions de préventions menées par la brigade. La CIREST lance un appel à la population pour prévenir des incivilités contre l’environnement, en contactant sa Brigade Intercommunale de l’Environnement au 02-62-94-70-01.

Reportage de Michelle Bertil et Willy Thévenin