Comme annoncé lundi par Monique Orphée, adjointe au maire de Saint-Denis et ex-députée en charge de la sixième circonscription à laquelle appartient le Chaudron, des ralentisseurs sont en construction rue Roger-Payet. C'est en effet à cet endroit que dimanche dernier, des échauffourées ont éclaté entre des jeunes se livrant à des "pousses" sauvages et les forces de l'ordre. Les policiers qui tentaient de mettre un terme à ces pratiques interdites ont dû rebrousser chemin compte tenu du nombre de "manifestants" et du manque d'effectif.

Les riverains sont les premières victimes 

Ces incidents graves ont immédiatement fait réagir les riverains de la rue Roger-Payet qui sont les premiers à subir les nuisances des pousseurs le dimanche depuis plusieurs semaines. En plus du bruit, ils sont dans l'impossibilité de sortir de chez eux. La foule bloque totalement la rue et les parkings, sans oublier les actes de délinquances et les agressions.
Pour en finir avec ces dimanches où les hors-la-loi dictent leur volonté, des ralentisseurs et des caméras de surveillance sont installés. Deux éducateurs sociaux vont également venir renforcer les équipes sur le terrain. 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.