CFTC : le dialogue plutôt que la grève

CFTC
© Philippe Dornier (Réunion La 1ère)

Alors qu’en métropole, cinq syndicats appellent à la grève le 9 octobre contre la politique sociale du gouvernement, la CFTC table sur « une vraie concertation entre le gouvernement et les partenaires sociaux. » Le syndicat dénonce néanmoins une casse du statut des fonctionnaires.

 

Philippe DORNIER Publié le , mis à jour le

Le 9 octobre, CGT, FO, Solidaires, UNEF et UNL seront dans la rue. Pas la CFTC, en pleine discussion sur la réforme des retraites : « Une fois qu’on aura les éléments définitifs, nous verrons si on fait grève ou pas » affirme Alban Reverdy, président de la CFTC-Fonction publique territoriale. « Il faut d’abord voir si le gouvernement sera plus attentif à ce que disent les partenaires sociaux. »

En visite à La Réunion, il alerte sur « le statut (qui) part en vrille. De plus en plus, on va embaucher des contrats privés dans la fonction publique, ça nous interpelle. »

Concernant le prélèvement à la source, Alban Reverdy juge « les craintes du président Macron surprenantes », et établit le parallèle avec la réforme de la carte grise, « mise en place hâtivement. Aujourd’hui, il y a des milliers de cartes grises en attente. »

Aujourd’hui et demain, au « Village CFTC » dressé place Vergès (bas de la rue Maréchal Leclerc), 20 experts répondent aux questions du public sur le droit du travail, la retraite, le logement…

Une façon pour le syndicat de se faire connaître, à 3 mois des élections professionnelles…

Alban Reverdy a fait le déplacement pour l’occasion… président national de la CFTC-Fonction publique…

Invité de la matinale, il a été interrogé sur l’appel à la grève pour le 9 octobre, lancé hier en métropole par 5 syndicats…
 

Dialogue social-CFTC ITW Alban Reverdy