Centres de vacances : complets (ou presque) !

Eric Fontaine, directeur de l’Association Réunionnaise des Centres de Vacances
© Philippe Dornier

Avis aux parents qui cherchent à occuper leurs enfants pendant les grandes vacances : il n’y a pratiquement plus aucune place en centres aérés ou en colonies. Activités proposées, moralité des encadrants : il en était question dans la matinale radio de Réunion La 1ère.

Philippe Dornier Publié le , mis à jour le

60.000 enfants accueillis chaque année, dont 15.000 en juillet-août : les centres de vacances connaissent un réel succès à La Réunion. Confirmation avec Eric Fontaine, directeur de l’ARCV (Association Réunionnaise des Centres de Vacances) : « Il reste une ou 2 places (sur un quota de 200), c’est un peu la queue devant le bureau ! » Un conseil pour les prochaines fois : s’y prendre un mois et demi avant.
 

Manque de structures


Il existe 2 types de centres : les accueils de loisirs (sans hébergement), les plus fréquents. Et les séjours de vacances (avec hébergement), plus rares en raison d’une « pénurie de locaux » selon Eric Fontaine. Si les places sont nombreuses pour les 3-11 ans, « pour les pré-ados et les ados, il y a beaucoup moins d’organismes qui organisent des vacances. »
 

Des activités variées


« Les plus courantes, à connotation sportive : des jeux avec des ballons, des cerceaux. Il y  a aussi des activités manuelles. Et le côté musical : il y a toujours un kayamb, un djembé, des triangles, cette ambiance avec ce folklore de La Réunion, bien ancré. »
 

Sécurité garantie


« On a entre nos mains ce que les parents ont de plus précieux au monde. Un téléphone cassé, ça se remplace. Pas un enfant » compare le directeur de l’ARCV, qui précise que « "Jeunesse et Sports" vérifie le casier judiciaire de l’équipe. »