Les carburants baissent et le gaz augmente au 1er septembre

Station service : pompe à essence
© reunion.1

Dés ce lundi 1er septembre, les prix à la pompe baissent d'un centime pour le sans-plomb, de deux centimes pour le gazole mais le gaz cette fois augmente, la bouteille passe à 16,13 euros    

Michelle Bertil
Publié le , mis à jour le

Les autorités locales publient chaque mois, les prix de vente maximum des hydrocarbures, produits pétroliers et gaziers qui sont fixés en application des dispositions des codes de l'énergie.

C'est le contexte international dit-elle, qui explique d'un côté la baisse du prix des carburants au 1er septembre, et la hausse de l'autre, de la bouteille de gaz.
Le sans-plomb qui était le mois dernier à 1,45 euros passe à 1,44 euros lundi prochain. Le gazole à la pompe perd lui 2 centimes et se vend à 1,12 euros le litre. Enfin la bouteille de 12,5 kg de butane reprend 10 centimes, il faudra débourser 16,13 euros par bonbonne. 

Le communiqué de la Préfecture précise que " le mécanisme de réglementation des prix des carburants qui en résultent permet de se conformer aux conditions réelles du marché et d’assurer la transparence sur la formation des prix hydrocarbures ".

Début Août, les cotations moyennes des carburants sont à la baisse par rapport au mois précédent : - 5,72  %  pour le supercarburant, - 3,81 %  pour le gazole. La cotation mensuelle du BUTANE en revanche augmente à 360 $/TM contre 355 $/TM le mois précédent. Dans le même temps, sur cette période, une baisse de 6,5% du fret sur les carburants a été observée.

" De plus, à la suite d’une baisse de l’euro par rapport au dollar, la moyenne des parités sur 15 jours ouvrés s’établit à 1,1148 $ pour 1 € pour le gaz et à 1,1132 pour les carburants (2 jours fériés à SINGAPOUR). Ce paramètre impacte les prix de vente du gaz (+5 cts) et du SSP (+1ct).Il est sans influence sur celui du gazole.
Les marges de gros ainsi que les marges de détail ainsi que les frais de passage qui sont fixés par arrêté préfectoral restent pour leurs parts inchangés.(sources préfectorales)