Brevet d’Initiation Aéronautique : le diplôme qui donne des ailes

Brevet d'Initiation Aéronautique
© Réunion La 1ère

Le Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA) est un diplôme national accessible aux collégiens et lycéens passionnés d'aviation. Durant un an, des élèves du lycée St-Paul IV ont suivi des cours de culture aéronautique. Ce matin, ils ont pu vivre un premier vol dans un ULM.

Annabelle Boyer
Publié le

Hugo Michnik Sigala est élève au lycée Saint-Paul IV et avant même d’avoir passé son bac, il rêve de piloter un jour un avion de chasse. « Alors pour me rapprocher du métier que je veux faire plus tard, j’ai suivi la formation du BIA », explique-t-il. Le BIA, le Brevet d’Initiation Aéronautique, est une proposition originale faite aux collégiens et lycéens passionnés d’aviation. Accessible dès 13 ans, il permet de suivre durant une année scolaire des cours de culture générale dans le domaine de l’aéronautique, soit une cinquantaine d’heures avant de passer l’examen pour décrocher un diplôme.

Brevet d'Initiation Aéronautique 2
© Réunion La 1ère
Meilleure voie d’entrée pour découvrir toute la richesse de ce monde où se mêlent à la fois passion, rigueur, technique, innovation, exploit et histoire, le BIA permet aussi de rencontrer des professionnels et parfois de vivre un premier vol en cockpit. C’est le cas des 9 lycéens de Saint-Paul IV présents ce matin sur la base de Cambaie. Outre la mécanique, ils ont pu découvrir la pratique de l’ULM, avec le privilège de prendre les commandes durant une vingtaine de minutes. Car si la préparation du BIA est avant tout théorique, le domaine technique de l’aéronautique et de l’espace ne sépare jamais la théorie de la pratique. Alors quoi de mieux que la découverte du vol par un vol d’initiation. « Normalement ils ont déjà appris d’une manière théorique comment on pilote un avion et un ULM. Là c’est l’occasion de mettre en pratique ce qu’ils ont appris dans une salle de cours », indique Yves Perrine, pilote instructeur ULM.

Le reportage de Thierry Chapuis
Demain, près de 200 élèves passeront leur examen à la Nordev dans l'optique de décrocher leur BIA. Une fois obtenu, toutes les Fédérations favorisent, par des aides, la formation au pilotage. C'est donc un bon moyen d'aller vers le vol même si tous n'envisage pas une carrière dans l'aéronautique. Certains le passe juste par simple plaisir, pour ne faire un hobbie.