Le bilan de la douane à La Réunion : augmentation des trafics illicites de stupéfiants et de déchets dangereux

Le bilan 2017 de la Douane à La Réunion
Reportage  -  reunion la 1ère  -  Jean-Marc Seguin

La Réunion n’est pas épargnée par les drogues de synthèse et de plus en plus de batteries usagées à destination de Madagascar sont interceptées.

Gilbert Hoair
Publié le , mis à jour le


La contrefaçon
382 000 articles de contrefaçon ont été saisis en 2017 à La Réunion, deux fois plus qu’en 2016. Tous ces articles n’étaient pas destinés au marché local. Mais le port Est est  un hub de transbordement. Ce qui a permis aux douaniers d’intercepter et de détruire 186 000  jouets, jeux et articles de sport, et 150 000 produits de soins corporels potentiellement dangereux.

les drogues
Les saisies de drogue ont augmenté. Résine de canabis, ecstazsy (6kg), cocaïne (1,4kg), Artane (11000 cachets) et  une diversité de nouveaux produits de synthèse de plus en plus grande et des produits de plus en plus dangereux : 1,4 kg saisis en 2017.


Les déchets dangereux
94 tonnes de déchets dangereux saisis en 2017
A La Réunion, les principales infractions à la réglementation sur les transferts transfrontaliers des déchets portent sur des flux maritimes Réunion-Madagascar… de pièces automobiles et de batteries usagées.