Baisse des contrats aidés : fini la garderie dans 6 écoles de Ste-Marie à la rentrée

Manif parents école Les Gaspards
© Réunion La 1ère

Plus que 3 jours avant le début des vacances scolaires. Si les marmailles sont ravis, les parents d’élèves de l’école Les Gaspards à Ste-Marie redoutent déjà la prochaine rentrée car cet établissement fait partie des 6 privées de garderie dès le mois d’août.
 

Annabelle Boyer
Publié le , mis à jour le

Alors que de nombreux parents d’élèves faisaient la queue, ce mercredi matin, devant la salle polyvalente de Ste-Marie pour inscrire leurs enfants dans des activités péri ou extra-scolaires à la rentrée prochaine, d’autres manifestaient leur mécontentement car ils n’auront pas cette chance. A l’école maternelle les Gaspards par exemple, la mairie a décidé de tout arrêter. Fini la garderie après la classe. « Il n’y a pas de système de navette, y a rien qui ne va être mis en place. On ne sait pas comment on va faire. Les parents qui travaillent se retrouvent en difficulté », explique une maman. « Moi je travaille au Port donc soit j’arrête de travailler et je m’occupe juste de ma fille…. Mais en aucun cas je n’aurai les moyens de prendre une assistante maternelle et de débourser 400 à 500 euros », ajoute cette autre maman.

Une vraie épine dans le pied des parents qui travaillent et qui n’ont personne sur qui se reposer. « Je n’ai pas de solution à ce jour pour mon fils à la rentrée. A 15h30 c’est quasi impossible aux parents qui travaillent de pouvoir récupérer leurs enfants », déplore une autre maman.

Ecole ne souffrance
© Réunion La 1ère
Une mesure que la mairie justifie par la baisse des contrats aidés. « Il faut savoir que nous avions 50 animateurs l’année dernière, cette année que 10 donc il y a ce problème. On va devoir recruter  pour la rentrée mais on est aussi confronté à un autre problème : la réglementation impose un nombre d’animateur par groupe d’enfants. Et c’est malheureusement les écoles qui n’ont pas beaucoup d’enfants à accueillir qui vont en pâtir », explique Emmanuel Virin, collaborateur de cabinet à la mairie de Ste-Marie.

Six écoles de Ste-Marie vont en faire les frais à la prochaine rentrée. La mairie promet d’étudier des solutions palliatives, notamment avec les associations, pour soulager les parents.

Le reportage de Jean Claude Toihir et Willy Thévenin.