Australie : un adolescent soupçonné de préparer un attentat à la bombe

Projet attentat adolescent Australie
La police australienne a mené des perquisitions dans une maison du nord de Melbourne. (MICK TSIKAS / REUTERS)

"Nous avons la preuve qu'un attentat à la bombe était à un stade assez avancé de préparation", a déclaré le Premier ministre.

Réunion 1ère avec Francetv info Publié le , mis à jour le

Un adolescent soupçonné de préparer un attentat à la bombe a été arrêté en Australie, ont annoncé, samedi 9 mai, la police et le Premier ministre, Tony Abbott. "Il y a eu plusieurs coups de filet à Sydney et Melbourne au cours des dernières 24 heures. Il y a eu au moins une arrestation. Nous avons la preuve qu'un attentat à la bombe était à un stade assez avancé de préparation", a déclaré Tony Abbott à la presse.
 
La police australienne a précisé qu'elle avait mené vendredi des perquisitions dans une maison du nord de Melbourne, avait détonné trois engins explosifs rudimentaires et arrêté un adolescent de 17 ans, qui a été inculpé de préparation d'actes de terrorisme. Le suspect, encore mineur, et dont le nom n'a pas été révélé, devrait être présenté lundi devant un tribunal à huis clos.
 
"Une vraie menace de passage à l'action"
 
La police a refusé de confirmer des informations selon lesquelles un attentat était planifié dimanche à Melbourne. "Mais laissez-moi vous dire, quelque chose allait se passer", a confié le commissaire adjoint Mike Phelan au cours d'une conférence de presse à Melbourne. "Si nous n'étions pas intervenus, il y aurait eu une vraie menace de passage à l'action", a-t-il ajouté.
 
L'Australie a relevé en septembre dernier le niveau de son alerte contre le terrorisme, à la suite en particulier du départ d'au moins 110 de ses ressortissants vers l'Irak et la Syrie pour combattre au sein du groupe jihadiste Etat Islamique (EI). Plus de 30 d'entre eux sont rentrés depuis en Australie.

L'actu en vidéo

02.09.19 Sainte Marie : les pécheurs en colère après l'ensablement du port

Sainte Marie : les pécheurs en colère après l'ensablement du port