Assises : 250 pompiers ont été blessés par les incendies criminels de Patrice Nirlo

Procès Patrice Nirlo deuxième journée
© Philippe Hoareau (Réunion 1ère)

La deuxième journée du procès de Patrice Nirlo a été consacrée aux témoignages des ex-collègues de l’accusé. Tous décrivent des scènes de guerre, contre un ennemi parfois invisible, souterrain et des pièges par centaines…

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

« À un moment nous étions piégés dans les flammes, nous avons été obligés de nous allonger dans les flaques d’eau », des anecdotes comme celle-ci les anciens collègues, de l’ex-caporal-chef Patrice Nirlo, en ont raconté encore et encore à la barre du tribunal.
Que dire face à cet ancien sapeur-pompier ? Ils étaient sur le terrain avec lui. Il était censé les protéger, pourtant c’est lui qui les a mis en danger en allument ces feux. Plus de 250 soldats du feu ont été blessé en luttant deux années de suite sur les incendies du Maïdo. Sans oublier le préjudice inchiffrable pour les habitants du secteur
 
La parole est aux parties-civiles
 
Le bâtonnier Georges-André Hoarau a tenté à plusieurs reprises de mettre en œuvre sa stratégie de défense en interrogeant les professionnels du service d’incendie de la Réunion (CODIS) sur d’éventuels dysfonctionnements. Une nouvelle ligne de défense qu’il développera demain. Une défense qui a reçu le renfort de la famille de l’accusé. Malgré les faits, l’épouse et les enfants de Patrice Nirlo sont toujours présents et le soutiennent, malgré les faits et les épreuves…
En attendant le réquisitoire de l’avocat général, la parole sera aux parties-civiles ce mercredi 22 février 2017.

Patrice Nirlo deuxième journée aux assises
© Philippe Hoareau (Réunion 1ère)