Affaire Wilson Sadzoute : le procès en appel

Assises
© Nathalie Rougeau

Hier, lundi, s’est ouvert le procès en appel des auteurs et complices de l’assassinat de Wilson Sadzoute. Le jeune père de famille avait été abattu en septembre 2013.

Lise Hourdel
Publié le

En première instance, en décembre 2016, six personnes ont été condamnées pour le meurtre de Wilson Sadzoute. Parmi elles, Ulrich Mogne, le tireur, a été condamné à 25 ans de réclusion criminelle. Lui, n’a pas fait appel de la décision.

Hier à la Cour d’Appel de Saint-Denis, trois condamnés étaient de nouveau dans le box des accusés. Fabrice Kichenin, Gwendoline Thomas et Nathalie Mouny affirment tous les trois ne pas avoir pris part à cette affaire et espèrent désormais un acquittement ou une relaxe.

En décembre 2016, Fabrice Kichenin, considéré comme le commanditaire de l’assassinat, avait été condamné à 30 ans de réclusion criminelle, la peine la plus forte. La seconde s’était vu prononcée 12 ans de prison à son encontre, contre 2 ans dont un avec sursis pour Nathalie Mouny.

Wilson Sadzoute, alors âgé de 30ans, venait de baptiser son fils quand il a été abattu en septembre 2013.

Retour sur la 1ère journée du procès en appel avec Marie Redortier et Francis Bourgoin.