Affaire Sadzoute : les réquisitions sont tombées

Assises février 2017
© Archives Réunion 1ère

L’avocat général a émis ce mercredi ses réquisitions à l’encontre des auteurs et complices de l’assassinat de Wilson Sadzoute, lors de ce 3ème jour du procès en appel.

Lise Hourdel avec Nathalie Rougeau Publié le , mis à jour le

Trois accusés se retrouvent depuis ce lundi dans le box à l’occasion du procès en appel de l’affaire Wilson Sadzoute. Cet après-midi était consacré aux réquisitions de l’avocat général.

Ce dernier a demandé que la même peine soit prononcée à l’encontre de Fabrice Kichenin, considéré comme étant celui qui a donné les instructions au tireur qui a abattu Wilson Sadzoute. En décembre 2016, en première instance, il avait été condamné à 30 ans de réclusion criminelle.

10 à 12 ans de réclusion ont été requis contre Gwendoline Thomas pour avoir aidé à commettre les faits en transportant l’arme. En revanche, pour Nathalie Mouny, la relaxe a été demandée, faute d’éléments suffisants.

Les débats ont été suspendus en milieu d’après-midi. Ils reprendront demain matin avec les plaidoiries des avocats de la défense, pour le dernier jour de ce procès en appel.