Mayotte: les avocats suspendent leurs missions pénales pour les commissions d’office et entament une grève illimitée

Les avocats du 101ème département français ne sont pas contents. Ils ont voté hier soir la suspension immédiate de toutes les missions pénales commises d’office. Selon MayotteLa1ère, ils dénoncent des dysfonctionnements dans la confidentialité des entretiens avec leurs clients gardés à vue au commissariat de Mamoudzou. 

Voir le reportage de Géniale Attoumani et Fahar Ousséni: 
Mouvement de grogne des avocats de Mayotte
Madagascar: une "task force" contre le trafic de bois de Rose et bois d'Ebène

C'est la Tribune de Madagascar et RFI qui nous l'apprennent. Une chaîne spéciale de lutte contre le trafic de bois de rose et de bois d'ébène a été mise en place la semaine dernière.

Dans la Grande Île, l'exploitation et l'exportation illégale du bois précieux est passible d'une peine de 20 ans de travaux forcés et d'une amende allant jusqu'à 130 000 euros. La mise en place de cette juridiction était attendue depuis 3 ans. La ministre de la Justice, Noro Vololona Harimisa, nommée il y a un mois, tente de rassurer les associations de défense de l'environnement.

Pour le moment, en effet, seuls des complices de second plan ont été arrêtés. 79 affaires attendent de passer devant cette juridiction. Les dix juges qui la composent auront « six mois pour rendre des comptes », a indiqué la ministre de la Justice. Des juges qui « devront faire face aux pressions et aux menaces, car ils auront à faire non pas à de simples malfaiteurs, mais à de gros bonnets », précise-t-elle. Des brigades mixtes composées d'enquêteurs de la gendarmerie et de la police vont aussi être implantées dans les localités concernées par le trafic de bois de rose. Présent sur la côte est de Madagascar, ce bois est exporté principalement en Asie où il est transformé en meuble de luxe.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

WWF
Seychelles: trop de gaspillage alimentaire dans les hôtels! 

Un nouveau programme appelé «Ne gaspillez pas, mangez!» visant à réduire le gaspillage alimentaire dans les établissements touristiques a été lancé au début du mois nous apprend aujourd'hui seychellesnewsagency.

Une enquête démontre que les déchets organiques représentent 50% des sites d'enfouissement des Seychelles, a déclaré la vice-présidente de la Fondation du tourisme durable des Seychelles (SSTF), Diana Körner.

«En réduisant la quantité de déchets alimentaires et en renforçant idéalement la production locale, nous pouvons obtenir de nombreux résultats positifs en termes de réduction des émissions de carbone liées au transport des aliments et à la pourriture, mais également réduire les coûts», affirme Mme Körner.

Un hôtel aux Seychelles produit quotidiennement 846 grammes de déchets alimentaires par client. Les Seychelles accueillent chaque année 350 000 touristes. Le gouvernement local espère réduire de 20% le gaspillage alimentaire dans le secteur hôtelier.