L'actu dans la région : 46 candidats à l'élection présidentielle de Madagascar

Drapeau malgache
© Madagascar

À Madagascar, le dépôt des candidatures pour l'élection présidentielle, prévue en fin d'année 2018, est clos depuis mardi soir. Le dernier inscrit est un dénommé, Didier Ratsiraka. Aux Comores, le gouverneur d'Anjouan, ne fête pas l'Aïd.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

46 candidats se sont déclarés pour l'élection présidentielle dont le premier tour est prévu le 7 novembre 2018. La HCC (haute Cour constitutionnelle) dispose désormais de 5 jours pour rendre son avis sur la validité des candidatures. Les postulants à la présidence doivent, pour briguer le mandat, fournir un document prouvant leur investiture d'une coalition ou d'un parti ou avoir reçu le parrainage de 150 élus. Ils doivent également déposer une caution de 50 000 000 d'ariary, somme qui n'est pas remboursée si le candidat ne dépasse pas la barre fatidique des 10 % des électeurs. 
Parmi les postulants, on dénombre 3 anciens chefs de l'Etat, 3 ex-premiers ministres, 7 ministres et 6 femmes note madagascar-tribune.com.
La candidature événement est celle de Didier Ratsiraka. Âgé de 82 ans, il a déposé son dossier, ce mardi 21 août 2018, jour de clôture des inscriptions.

Comores : scandale ! Le gouverneur d'Anjouan n'a pas célébré l'Aïd

C'est l'information qui agite l'archipel des Comores en ce mercredi 22 août 2018, fête de l'Aïd pour la communauté musulmane. Le site harabizacomores.com, nous apprend que le gouverneur, un certain Salami, affirme que l'Aïd devait être célébrée le 21 août 2018, mais le journaliste précise que celui-ci n'a pas non plus célébré la fête de l'Aïd El-Kabir ce fameux jour, d'où l'étonnement de la communauté à Anjouan et sur l'ensemble de l'archipel.