Abandon de la Route des Géraniums : entre regret et méfiance

Région Réunion
© Laurent Figon (Réunion la 1ère)

L’abandon du projet de la Route des Géraniums par la Région ne passe pas inaperçu. Au lendemain de l’annonce faite par Didier Robert, les réactions sont nombreuses. Il y a les déçus et ceux qui ont encore du mal à y croire.

Lise Hourdel
Publié le , mis à jour le

Ils restent sceptiques. Les membres du collectif "NON à la Route des Géraniums" veulent rester prudents suite à l’annonce faite hier, jeudi 30 août, par le président de la Région Réunion aux maires de Saint-Pierre et du Tampon.
 

Méfiance pour les uns 


Dans les courriers qu’il a adressé à Michel Fontaine et André Thien-Ah-Koon, Didier Robert s’exprime sur le projet en ces termes :
 

"La Région n’envisage pas de donner suite au projet de la Route des Géraniums", et ajoute qu’un tel projet "ne peut se concevoir sans l’adhésion totale des populations concernées".


Des populations qui elles restent donc dubitatives pour certaines. En effet, des habitants, ainsi que les membres du collectif, opposés au projet, préfèrent attendre que la décision soit officialisée. Ainsi, le porte-parole du collectif "NON à la Route des Géraniums", Eric Marvillier, rappelle qu’une procédure existe.

Il faut en effet que la Région valide décision à l’occasion de la Commission permanente du 18 septembre prochain, des débats entre majorité et opposition ne sont pas exclus. Selon le président du collectif celle-ci doit ensuite annoncée par la CNDP, la Commission Nationale du Débat Public. En attendant que cette "procédure" se fasse, le collectif ne veut pas crier victoire trop vite et annonce qu’il reste mobilisé. La manifestation prévue lundi 3 septembre à 10h, devant la Région Réunion à Sainte-Clotilde, est donc maintenue. Ils demanderont d’ailleurs la preuve écrite officielle de l’abandon du projet.

Le reportage de Pierre Comorassamy.

Abandon de la Route des géraniums : les réactions


Déception pour d'autres


Lui, n’est en revanche pas satisfait de cette annonce d’abandon du projet de Route des Géraniums. Le maire du Tampon, André Thien-Ah-Koon, a dit ce vendredi midi, sur l’antenne radio de Réunion la 1ère, regretter la décision.
 

"Nous avons besoin de désenclaver le Sud pour monter jusqu’à la Plaine-des-Cafres et puis partir vers Saint-Benoît, une route rapide."


André Thien-Ah-Koon regrette également que les fonds qui étaient destinés au projet, et donc au Tampon, partent dans d’autres communes. Il réagit ainsi aux propos tenus par Didier Robert dans le courrier que le président de la Région Réunion lui a adressé. Didier Robert y explique en effet que la micro-région Sud ne sera pour autant pas écartées des projets d’investissements de la collectivité dans les domaines des transports et des déplacements, précisant :

"Des crédits importants seront ainsi redéployés en particulier sur la route de Cilaos, sur la RN2 notamment à Saint-Jospeh et enfin sur l’aéroport de Pierrefonds.