Leur mésaventure aurait pu tourner au drame, mais leurs signaux de détresse ont été repérés par un navire de plaisance qui a aussitôt donné l’alerte au Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS). C’est ainsi que 6 migrants Sri-Lankais ont pu être secourus alors qu’ils dérivaient sur une embarcation de fortune à 7 miles nautiques (13kms) au large de la Pointe des Aigrettes.

Une fois à l’abri, les six rescapés ont dans un premier temps expliqué avoir quitté le Sri-lanka il y a 22 jours avant que leur bateau ne rencontre des difficultés en début de semaine. Mais selon Alain Djeutang,  aumônier des gens de la mer avec qui ils ont se sont entretenus, ces personnes souhaitaient fuir leur pays et auraient payé un passeur qui les aurait ensuite lâchés au large de nos côtes. Une traversée qu'ils auraient payé chacun 2 600 euros.

Leur identité doit être vérifiée auprès des autorités sri-lankaises. Les 6 individus sont entendus par les gendarmes de la brigade de St-Gilles.