Poudre suspecte : le restaurant et le commissariat de Saint-Denis ouverts

Commissariat et restaurant en quarantaine
© Réunion 1ère

Le commissariat central et le restaurant de Saint-Denis, ont rouvert leurs portes. Les services vétérinaires ont désinfecté les deux établissements suite à la réception d’un courrier contenant une poudre blanche. Les résultats de l’analyse du produit sont attendus dans la journée.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Le principe de précaution a été appliqué à la lettre (Ndlr : sans mauvais jeu de mot) par les autorités après à la réception d’un courrier suspect au restaurant Le Vapiano dimanche matin. Outre une lettre de menaces, l’enveloppe contenait une poudre blanche, non-identifiée. L’employée de l’établissement et un collègue se sont immédiatement présentés au commissariat Malartic avec la missive et son contenu.
Le parquet et la préfecture, informés, ont appliqué la réglementation face à un risque chimique ou bactériologique.
Le Vapiano et l’accueil du commissariat central ont été placés en quarantaine, tout comme les deux employés du restaurant qui ont été en contact avec le courrier.
 
Les employés sont sortis de l’hôpital
 
Dimanche, la poudre a été confinée dans un colis étanche pour être envoyée, le soir même, en métropole afin d’être analysée. Les résultats sont attendus dans la journée de ce mardi 23 Février 2016.
Lundi matin, par précaution, les services vétérinaires ont procédé à la désinfection de l’accueil du commissariat Malartic et du restaurant Le Vapiano. Vers 15 heures, les deux établissements pouvaient à nouveau accueillir du public.
Les deux employés, qui ont ouvert le courrier, ont également pu quitter l’hôpital de Bellepierre où ils avaient été placés en observation.
Reste maintenant à savoir qui est l’auteur de cette mauvaise plaisanterie. L’enquête de la brigade criminelle pourrait répondre à cette question très rapidement.
Reportage : Jean-Régis Ramsamy, Thierry Chenayer