La secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire en visite à La Réunion

Martine Pinville, ministre de l'artisanat
© Réunion 1ère

Visite au pas de charge pour Martine Pinville, secrétaire d'Etat. Entre deux visites et la distribution de quelques fonds, elle a tenu à rassurer les acteurs économiques locaux. La Réunion bénéficiera du vaste plan pour l’emploi lancé par François Hollande.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

48 heures, c’est court et c’est très long quand, comme Martine Pinville, secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire, vous devez faire le tour de tous les sujets dont vous avez la charge.
Au pas de course de Saint-Denis à Saint-Joseph, en passant par Saint-Paul, la ministre a tenté de répondre aux interrogations du monde économique local.
Dans ses valises, une enveloppe de 357 000 Euros qui permettra de rénover le centre-ville de Saint-Joseph. Patrick Lebreton, député-maire de cette commune du Sud, a expliqué l’enjeu : « 58% du pouvoir d’achat des Saint-Joséphois part vers Saint-Pierre ». Il souhaite donc redynamiser le centre de sa ville pour devenir : « un pôle d’équilibre économique du Grand Sud ».

Martine Pinville à Saint-Joseph
© Pierre Comorassamy (Réunion 1ère)
La lutte contre le chômage priorité pour 2016
 
A peine arrivée dans le département, ses interlocuteurs voulaient obtenir des détails sur le plan de lutte contre le chômage annoncé par le président de la République.
Lors de la présentation de ses voeux aux Français, le soir du réveillon, François Hollande a souligné qu’il souhaite que 500 000 personnes soient formées aux métiers d’avenir dans les prochains mois.  
La Secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation, et de l'Économie sociale et solidaire n’a pas pu détailler le plan de formation annoncé. Elle a, cependant, souligné que La Réunion était concernée et que des jeunes chômeurs bénéficieraient de ce projet ambitieux.
 
500 000 formations, un pari
 
Le journal Le Monde revient sur ce plan déjà critiqué par l’opposition. François Hollande souhaite que 500 000 personnes soient formées aux métiers d’avenir. Les spécialistes alertent le gouvernement sur le risque de répondre uniquement aux métiers actuellement qui ont besoin de main d’oeuvre actuellement sans regarder vers l’avenir.
Les emplois de demain sont dans l’économie verte et dans les nouvelles technologies affirment les spécialistes…
 
Le pôle économique de Saint-Paul primé
 
En attendant que ce plan soit mis en oeuvre, Martine Pinville s’est arrêtée au Grand-Pourpier à Saint-Paul pour visiter le premier pôle territorial de coopération économique (PTCE). A l’occasion de son passage, la Secrétaire d’Etat a annoncé aux créateurs de cette structure que le projet Ecopal faisait partie des quatorze lauréats ayant participé au concours lancé par l’Etat l’an dernier. A ce titre Ecopal bénéficiera de son soutien financier.
Cette « société » regroupe deux entrepreneurs qui travaillent, chacun dans leur domaine, avec la même matière première. Ici, ont été montées côte à côte une structure spécialisée dans le recyclage des palettes en bois et une seconde qui récupère les palettes, encore en bon état, pour fabriquer des meubles.
 
Extrait du Journal Télévisé de 19h du mercredi 6 janvier.
Itw de Martine Pinville, secrétaire d'état du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire.
Bilan pour ces 2 jours de visite dans notre département.
A l’issue de ces dernières rencontres sur le terrain, Martine Pinville a repris l’avion en direction de Paris d’où elle suivra les projets réunionnais.