Sainte-Marie : 8 mois ferme pour avoir conduit sans permis et avoir fauché un piéton

Piétonne renversée Chaudron
© Thierry Chapuis (Réunion 1ère)

Un Saint-Marien d’une soixantaine d’années a été condamné, ce mardi 24 Novembre 2015, à 8 mois de prison ferme. Il comparaissait pour avoir conduit sans être titulaire du permis et pour avoir modifié une scène de crime en tentant de dissimuler les faits aux enquêteurs.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Le 15 juin 2015 vers 18h50, un piéton est mortellement fauché en traversant sur la quatre-voies de Sainte-Marie. L’automobiliste n’a rien pu faire. La victime est apparue dans ses phares au moment ou il doublait un autre véhicule.
Ce n’est donc pas pour cette raison que le Saint-Marien s’est retrouvé à la barre du tribunal correctionnel de Saint-Denis mais pour avoir pris la fuite avant l’arrivée des gendarmes et avoir demandé à son épouse de mentir.
 
La femme voulait protéger son époux
 
Face aux magistrats du tribunal correctionnel de Saint-Denis, le prévenu tente maladroitement de justifier sa fuite puis finit par admettre qu’il a eu peur de la justice. Son épouse, également poursuivie pour faux témoignage explique qu’elle a eu l’idée de mentir pour protéger son mari. Elle a affirmé aux enquêteurs de la gendarmerie qu’elle était au volant au moment du drame. Un mensonge très vite abandonné quand le couple s’est retrouvé face aux témoins de l’accident. Elle a également reconnu avoir lavé les vêtements que son époux portait le 15 Juin pour essayer de masquer la vérité aux militaires.  
 
La tête de la victime était sur le siège passager
 
Si les juges ont relaxé l’épouse, le mari, lui, a été condamné à 8 mois de prison ferme. En état de récidive légale (Ndlr : déjà condamné à 2 mois de prison pour conduite sans permis), il ne pouvait pas ignorer qu’il enfreignait la loi en prenant le volant.
 
Lors de cette tragédie, sous la violence du choc, le piéton avait été décapité. Le conducteur avait découvert la tête de la victime sur le siège passager en saisissant sont téléphone pour alerte les secours.