La Réunion : le Taenia, un parasite toujours présent localement

Taenia
© Science et biologie

Le risque d’attraper un Taenia à La Réunion existe. Ce parasite est présent dans la viande de porc. Il se développe dans l’intestin et ses larves s’installent dans le cerveau, les muscles ou sous la peau… 

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Des cas de cystercoses cérébrales sont encore traités dans les hôpitaux de La Réunion. Notre département est d’ailleurs l’un des derniers de France à recenser des cas d’infection par ce parasite.
Le Taenia solium se développe dans l’intestin. Il peut atteindre de 4 à 6 mètres et vivre 10 ans dans le corps de sa victime.
Hermaphrodite, il va pondre des « œufs » appelés embryophores. La jeune larve qui en sortira se logera, dans un muscle, sous la peau ou dans le cerveau.
 
Une larve de Taenia dans le cerveau
 
Le Taenia et La Réunion ont été évoqués dans un article du nouvelobs, suite à l’hospitalisation d’un jeune américain. Le patient a été hospitalisé dernièrement car il souffrait de terribles migraines. A force d’analyses les médecins ont localisé la source du mal. Une larve de Taenia a été localisée dans son cerveau.
Après quelques jours sous antiparasitaires, le malade a pu quitter l’hôpital. L’opération est rarement nécessaire… et les cas d’infections cérébrales sont extrêmement rares.
 
Comment éviter le Taenia ?
 
On peut contracter un Taenia en mangeant de la viande de porc insuffisamment cuite, des fruits et des légumes crus ramassés sur le sol. La larve du Taenia mesure quelques microns et peut être ingérée sans s’en apercevoir.
Par chance, les traitements sont désormais très efficaces.
En métropole ce parasite a été éliminé.
Si vous vous retrouvez dans un lieu ouù l’hygiène vous semble très limite, évitez les crudités, les fruits, la viande de porc et de bœuf pas assez cuites. Enfin, buvez de l’eau minérale. En respectant ces quelques principes, vous devriez éviter le risque Taenia.