Pont de la rivière du Mât : la fin des travaux repoussée d’une année

Pont de la rivière du Mât
© Yves Gruyer (Réunion 1ère)

Les Salaziens et les Saint-Andréens domiciliés à proximité du pont de la rivière du Mât vont devoir patienter. Les travaux sur le pont de la rivière du Mât devraient durer encore un an. Une passerelle sera construite pour les piétons et les cyclistes.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Souvent les chantiers, qui paraissent simple au début, réservent leur lot de mauvaises surprises. C’est une nouvelle fois le cas de la rénovation du pont de la rivière du Mât.
Avec l’avancée des travaux, les ingénieurs en charge de ce chantier ont découvert que toute la structure métallique de l’ouvrage d’art, mis en service en 1938, est rouillée. Pour ne pas changer, les poutres endommagées, la GTOI a fabriqué des pièces sur mesure pour remplacer la partie abîmée.
 
Des poutres trouées par la rouille
 
Cette « bonne idée » s’avère longue et coûteuse. Le pont devait être ouvert à la circulation en cette fin d’année 2015 mais, compte tenu des retards accumulés les délais de livraison sont repoussés. On parle désormais d’un an, contrairement aux deux mois annoncés en Octobre 2015. Une passerelle sera construite d’ici à la fin de l’année 2015 pour permettre aux piétons et aux cyclistes du secteur de traverser, d’une rive à l’autre de la rivière du Mât, sans passer par Saint-André. Les entreprises en charge des travaux de rénovation concèdent que construire un nouveau pont aurait été plus rapide. Quand cette rénovation sera enfin terminée, la nouvelle structure acceptera uniquement les véhicules de moins de 19 tonnes.
 
Avec la campagne sucrière, cachalots et tracteurs sont de retour
 
Ce retard de livraison de l’ouvrage d’art désespère les commerçants de Bras-Panon qui constatent une baisse de fréquentation depuis la fermeture du pont. Ils estiment que leur chiffre d’affaire a chuté de 50%.
Jusqu’à l’ouverture de la campagne sucrière les riverains, obligés d’emprunter la pente Sassy, vivaient cette contrainte sans trop de préjudice. Avec les livraisons de cannes, cachalots et tracteurs sont de retour et avec eux les bouchons grossissent… Depuis, matin et soir, ils regardent le sarcophage blanc qui entourent leur pont en ce demandant quand ?... Un an, peut-être un peu moins.