Saint-Louis : trois élèves du gourou renvoyées en correctionnelle en Mars 2016

Sane / Gourou / Saint-Louis
© Réunion 1ère

Trois jeunes femmes, adeptes du présumé gourou, seront jugées le 26 Mars 2016 pour avoir manifesté devant la gendarmerie de Saint-Louis. Elles sont poursuivies pour manifestation sans demande d’autorisation et attroupement après sommation.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Samedi, 16 élèves de Papa Sané, gourou présumé de l’impasse Moulvin à Saint-Louis, font le siège de la gendarmerie de cette commune pour obtenir le retour de leur « guide ».
Une manifestation bruyante qui a contraint le préfet de La Réunion à prendre, en fin de journée, un arrêté déclarant ce rassemblement illégal.
Dimanche matin, les 16 manifestantes sont toujours devant la brigade. Les militaires sortent et tentent de les convaincre de quitter les lieux sous peine d’être placées en garde à vue.
 
Garde à vue et correctionnelle
 
Trois d’entre-elles refusant d’entendre l’avertissement, ont été interpellées, entendues puis présentées à un juge d’instruction de Saint-Pierre.
Mises en examen pour manifestation sur la voie publique sans déclaration et participation à un attroupement après sommation de se disperser, elles sont ressorties libres. Elles comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre le 26 Mars 2016.
A défaut de comprendre pourquoi ces 16 jeunes femmes suivent aveuglément Papa Sané, cette réponse judiciaire a permis de ramener le calme devant la gendarmerie et à Saint-Louis plus généralement.

En images avec Emilie De Balmann