Un chasseur en apnée disparaît au large de Saint-Philippe

Vedette de la SNSM Sainte-Marie
© Stéphane Bommert | Vedette de la SNSM dans le port de Sainte-Marie

Un apnéiste, parti chasser au large de Saint-Philippe, a disparu lundi  en fin de journée. Les recherches  entreprises de nuit n’ont rien donné. La SNSM, des sapeurs-pompiers et des gendarmes parcourent, à nouveau, l’océan et la côte depuis le lever du jour.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Lundi vers 18 heures, la compagne de Johan Fruteau-Delaclos donne l’alerte. L’homme de 34 ans est parti chasser en apnée au large de Saint-Philippe, la nuit va tomber et il n’est pas rentré. 
Dans la voiture stationnée à proximité du débarcadère de la marine de cette petite commune du Sud du département, les gendarmes retrouvent  ses savates et ses vêtements.
Immédiatement, des équipes de recherche terrestre et maritime sont déployées sur le littoral entre Saint-Philippe et Saint-Joseph à la demande du Cross RU (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de La Réunion).
Ces investigations n'ont malheureusement rien donné. La nuit compliquant la tâche des secouristes, en mer comme sur terre. A une heure du matin, le directeur des opérations est contraint de lever le dispositif et d’attendre l’aube.
 
Parti seul, sans bouée
 
Gendarmes, sapeurs-pompiers et bénévoles de la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) ont repris les recherches dès le lever du jour. Par chance, les conditions météorologiques sont moins désastreuses que la semaine dernière. Dans la nuit de lundi à mardi, les marins de la SNSM ont relevé un courant de surface d’un nœud. Une vitesse relative qui permet d’espérer retrouver l’apnéiste entre Saint-Philippe et Saint-Joseph.
Cependant si l'espoir demeure, celui de le retrouver vivant s’amenuise au fil des heures.
Localiser le disparu est compliqué, le plongeur est parti seul, sans bouée, ni marques flottantes permettant de le repérer en mer. Deux consignes essentielles pour les pratiquants d'apnée...