Sakifo : réouverture des portes dans quelques heures

Balances au Vince Corner
© Réunion 1ère (Lise Hourdel)

La première soirée à peine passée, le staff du Sakifo est déjà au travail. Depuis ce matin, les équipes techniques remettent le site en état pour les concerts du soir sur les différentes scènes du festival. Parmi elles, celle du Vince Corner. Focus sur le coin « découverte ».

Lise Hourdel
Publié le , mis à jour le

Depuis 4 ans, le Vince Corner est un lieu incontournable du Sakifo. Cette petite scène située à l’entrée du site de la Ravine Blanche est le théâtre de concerts inédits, régulièrement ponctués de rencontres impromptues et atypiques.
 
Une effervescence que l’on doit bien sûr aux artistes mais aussi à l’équipe technique qui en amont s’affère toute la journée durant pour faire que la magie prenne vie le soir venu.
Et ils sont 4 à faire tourner le Vince Corner. Une équipe rodée qui, depuis 8 heures le matin est à pied d’œuvre. Au programme : accueil des artistes, installation du matériel et bien sûr balances. Une étape essentielle. Les balances sont ce moment si précieux où les artistes viennent prendre possession de la scène notamment, trouver leurs marques. C’est aussi celui où l’ingénieur du son, derrière la console de mixage tout au long de la soirée, effectue ses réglages.
 
Sur le Vince Corner, c’est Jérôme Ringana qui officie. Jusqu’à 16 heures, il effectue de nombreuses tâches. Et son job ne se limite pas qu’au son, « faire le son, c’est notre métier, mais l’important c’est de pouvoir mettre les artistes dans les meilleures conditions. C’est un savoir faire. »
 
Avec lui, le régisseur. Et là, c’est le rappeur péi Alex Sorres qui enfile la casquette durant ces 3 jours de festival. Un régisseur également artiste, qui n’hésite pas à monter sur scènes pour des sessions impromptues si caractéristiques du Vince Corner. Hier soir, vendredi, il a été invité à partager le micro avec le groupe Saodaj et Goulven Ka.
 
Ce soir, il vous l’annonce, de « belles surprises et des zanbrokal de culture » sont au programme. Des moments inédits qui viendront se greffer aux concerts du groupe hip hop No Limits, réunissant Tamponnais et Sud-africains, du rappeur  lui aussi Sud-africain Jonny Joburg, suivi du rock psyché de Slow Joe &the ginger accident et de son chanteur indien. Enfin, pour clôturer la soirée, Janski beeats prolongera la nuit dés 2 heures du matin avec son son électro.


Et pour cette 2ème soirée, c’est justement le Vince Corner qui ouvre le bal. Le coup d’envoi sera donné dés 17h45 avec l’émission télé de Réunion 1ère Culture la Kour. En direct du festival. Sur le plateau Karen recevra Jonny Joburg, Tiloun ou encore No limits. Lives et reportages sur les talents du sud de notre île seront à découvrir sur Réunion 1ère télé.

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête