Réseaux islamistes : les 5 personnes interpellées sont 4 hommes et 1 femme

Commissariat Malartic
© Réunion 1ère

 Quatre hommes de 18 à 28 ans et une femme de 62 ans ont été interpellés, à Saint-Denis, ce mardi dans le cadre d'enquêtes sur les réseaux islamistes.

Antoine Garnier Publié le , mis à jour le

C’est en tant que mère de famille que cette femme est interrogée depuis ce mardi matin dans les bureaux du commissariat Malartic. Son fils, un homme d’une trentaine d’années, converti à l’Islam, serait parti faire le Jihad en Syrie, selon les renseignements de la Sécurité intérieure.
Les enquêteurs cherchent à savoir si cette femme entretient d’une manière ou d’une autre des contacts avec son fils et, a-priori, cette femme d’obédience catholique n’est pas soupçonnée d’être une islamiste radicale. Elle pourrait cependant s’être rendue complice de son fils en lui apportant, par exemple, une aide financière. C'est ce que cherchent à savoir les enquêteurs.

Les quatre autres suspects interpellés ce matin sont de jeunes hommes, tous majeurs. Parmi eux, les services de renseignement français auraient identifié un leader. Un Dionysien de 28 ans qui se serait radicalisé par le biais d’Internet principalement, et qui aurait ensuite entrepris de convaincre ses camarades, du bien fondé du combat mené par Daesh au Moyen-Orient. Un prosélytisme payant puisque selon son avocat, l’un des garçons interpellés ce matin a reconnu qu’il nourrissait le projet de partir combattre en Syrie. Enfin, selon les enquêteurs, ces quatre jeunes hommes auraient été en contact avec le fils de la sexagénaire avant que celui-ci ne parte en Syrie