1 mort, trois blessés et des prises de risques inconsidérées

Accident mortel
© Réunion 1ère

La passagère, d’un scooter, gravement blessée est décédée. Trois passagers d’un deux-roues ont été évacués dans état préoccupant ce lundi matin. Sans oublier, un conducteur contrôlé à 2,62g d’alcool par litre de sang ou des automobilistes flashés à 167 et 171 km/h au lieu de 110.

 

 

 

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

La Réunion est en passe de perdre sa place de bon élève de la sécurité routière au plan national. Depuis l’an 2000, la baisse des accidents mortels, des accidents corporels et matériels enregistrés sur l’île était très encourageante. Les 137 premiers jours de l’année 2015 sont beaucoup plus inquiétants. 18 personnes ont perdu la vie sur les routes réunionnaises depuis le 1er Janvier.

Le dernier en décès en date s’est produit ce week-end dans le Sud de l’île.
 
Samedi soir vers 22 heures, un scooter est violement percuté sur la RN2 au niveau de Grand-Bois. La passagère âgée de 23 ans avait été évacuée dans état très grave. Les médecins urgentistes étaient parvenus à stabiliser sont état, mais se montraient très réservés quand au pronostic vital. Malheureusement leur diagnostic était juste. La jeune femme est décédée à son arrivée à l’hôpital.
Une enquête a été ouverte par le parquet de Saint-Pierre pour homicide involontaire. Selon les premiers éléments de l’enquête, le conducteur de la voiture impliqué dans cette tragédie avait bu. Le taux d’alcool enregistré était légèrement supérieur à 0,80 g/litre de sang.
 
A trois, sans casque, sur un scooter
 
Ce lundi matin, ce sont trois jeunes hommes qui ont été gravement blessés dans une collision au lieu-dit Mahavel à la ravine des Cabris.
Les trois victimes circulaient sur un scooter, sans casque. Après un dépassement dangereux dans un virage, le pilote a perdu le contrôle de son deux-roues et a violemment percuté une voiture arrivant en sens inverse.
Les trois victimes âgées de 14, 19 et 21 ans ont été transportées à l’hôpital dans des états très préoccupants. Les pronostics vitaux sont engagés.
 
 
Samedi soir, les gendarmes de Saint-Louis interceptent une Yaris qui circule avec son haillon arrière ouvert. Le conducteur refuse dans un premier temps de s’arrêter.
Finalement interceptée par les motocyclistes, 7 personnes passablement alcoolisée s’extraient de la petite Toyota. Le chauffeur affiche un taux de 2,62 g/litre de sang qui lui a valu la perte immédiate de son permis de conduire et la remise d’une convocation pour venir s’expliquer devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre.
 
A 171 au lieu de 110, à 145 au lieu de 90
 
Dimanche 17 mai 2015, comme souvent en fin de week-end, les militaires de l’Escadron Départemental de la Sécurité Routière (EDSR) ont procédé à des contrôles de vitesse sur la route des Tamarins au niveau de Saint-Leu. En 1 heure, ils ont relevé 7 excès de vitesse dont l’un à 167 km/h et le second à 171 km/h.
Ces mêmes gendarmes se sont installés en fin de journée sur l’ancienne RN1, limitée à 90 km/h, où ils ont intercepté un automobiliste à 145 km/h. Les trois auteurs de ces délits de grande vitesse ont perdu 6 points et seront convoqués devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre avant la fin de l’année.