L’incendiaire du Port mis en examen pour tentative d’assassinats et incarcéré

Le Port incendie
© Réunion 1ère

Jean-Fred Thomas, 38 ans, est sous les verrous depuis dimanche. Après avoir été mis en examen pour tentative d’assassinats, il a été placé en détention provisoire. L’une de ses victimes incendiée est dans un état désespérée.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Le suspect s’installe face au juge des libertés et de la détention tête basse. Jean-Fred Thomas, 38 ans, connaît déjà les lieux. Il a déjà eu à faire à la justice, pour des violences et une conduite en état d’ivresse, mais ce dimanche, les faits dont ils seraient responsables sont bien plus graves.
 
Le petit homme, père de six enfants, vient d’être mis en examen pour tentative d’assassinats. Certes, sa seule cible était le nouveau concubin de sa femme. Pourtant en déversant de l’essence et en mettant le feu au compagnon de son ex, il aurait pu tuer tous les occupants de l’appartement. Cette nuit du 30 Avril 2015 dorment, également dans le petit appartement du 1 rue Giraudoux de la Rivière-des-Galets, ses 6 enfants et ses ex beaux-parents.
 
Brûlé sur 90% du corps

Dimanche, les médecins du CHU de Bellepierre étaient très pessimistes quand aux chances de survie de Nicolas Imack. L’homme est gravement brûlé sur 90% du corps. Son état est désespéré.
L’ex-concubine, légèrement blessée, devrait elle quitter l’hôpital dans les prochains jours.
Au-delà des blessures physiques, il y a les séquelles psychiques qui seront plus longues à effacer.
 
La concubine, les 6 enfants et les ex beaux-parents n’étaient pas les cibles du mis en examen, selon ses propres dire, mais cette nuit là, elles auraient pu sont traumatisés.

La réclusion criminelle à perpétuité

Le juge d’instruction a d’ailleurs mis en examen le pyromane pour tentatives d’assassinat(s) au pluriel, les vies des 9 autres occupants étant mises en danger par cet acte criminel.

Face au juge des libertés et de la détention, Jean-Fred Thomas a souligné qu’il souhaitait être incarcéré. Un vœu exaucé, le Portois est en détention provisoire. Il devrait être jugé par la cour d’assises de La Réunion pour tentative d’assassinats et assassinat, si Nicolas Imack succombe. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.