VIDEO. Chili : alerte rouge après la double éruption du volcan Calbuco

Volcan Calbuco (Chili)
Une colonne de fumée s'élève au-dessus du volcan Calbuco, au Chili, le 22 avril 2015. (RAFAEL ARENAS / REUTERS)

Endormi depuis 43 ans, le volcan s'est soudainement réveillé, crachant une colonne de fumée dont les cendres menacent de retomber sur les villes du sud du pays.

Réunion 1ère avec Francetv info Publié le

Le gouvernement chilien est toujours en alerte rouge, jeudi 23 avril au matin, après une deuxième éruption, quelques heures après la première, du volcan Calbuco, inactif depuis 43 ans. La population a été évacuée dans un rayon de 20 km aux alentours. L'éruption, qui a démarré mercredi vers 21 heures, heure locale, est survenue par surprise, aucun début d'activité n'ayant été enregistré ces derniers jours. La colonne éruptive a atteint une hauteur d'environ 10 km et a généré une grande quantité de cendres qui vont ensuite retomber au sol.
 
"Il n'y a aucun blessé ni disparu"
 
L'alerte rouge concerne les villes de Puerto Montt et Puerto Varas, situées dans la région de Los Lagos, située à environ 1 300 km au sud de Santiago. Les autorités ont décidé l'état d'exception pour catastrophe dans les localités proches du volcan, et l'armée prendra donc temporairement le contrôle de ces zones.
 
"Nous avons décrété l'état d'exception pour catastrophe dans la province de Llanquihue et la commune de Puerto Octay, a annoncé le ministre de l'Intérieur Rodrigo Peñailillo. Actuellement, la zone d'évacuation autour du volcan Calbuco est de 20 km La police a déjà donné des instructions et a commencé à évacuer. Il n'y a aucun blessé ni disparu."
 
Alerte en Argentine
 
Selon la présidente chilienne Michelle Bachelet, qui a annoncé peu avant minuit qu'elle se rendra sur place jeudi, 5 000 personnes sont concernées par ces évacuations. Elle a également appelé la population à suivre les recommandations des autorités. Les cours ont été suspendus dans les écoles de la région, de même que les vols au départ et à l'arrivée de cette zone.
 
L'alerte a également été donnée dans le sud de l'Argentine. Les autorités de la ville de Bariloche, située à seulement 100 km du volcan, ont pris des mesures d'urgence en prévision de la possible arrivée des cendres produites par l'éruption. "Etant donné la vitesse et la direction du vent, on estime que les cendres volcaniques arriveront sur Bariloche et sa région dans les prochaines heures", assure le quotidien local La Cordillera.
##fr3r_https_disabled##