Trafic de voitures : le gérant doit 2 millions d’Euros aux services fiscaux

trafic de voitures à Saint-Denis
© Claude Testa (Réunion 1ère)

Nickel V.O n’avait pas d’existence légale, pourtant la société de vente de voitures d’occasion de Saint-Denis tournait à plein régime. Le gérant et son fils auraient vendu, sans déclaration, 500 véhicules en deux ans et ainsi omis de payer 2 millions d’Euros au fisc.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Hanif Nourmamod Tahora et son fils sont présentés ce matin au parquet de Saint-Denis. Après 48 heures de garde à vue, ils reviennent près du lieu de leur commerce. C’est en effet, sous les fenêtres des magistrats que le trafic de voitures s’effectuait depuis huit ans. Des ventes « marron » qui ont pris de l’ampleur ces deux dernières années. Selon les inspecteurs de la brigade financière, les « commerçants » auraient écoulé 500 voitures, sans les déclarer. Des chiffres qui n’ont pas été confirmés par les suspects. Les deux hommes ont refusé de répondre aux questions des policiers, préférant se murer dans le silence.
 
Au moins 500 voitures vendues illégalement
 
Cependant de nombreux documents ont été saisis dans leur appartement de la résidence Hanaxagore. Des bons de livraison, des récépissés de dépôt de chèques et plus de 1000 Euros en liquide, autant d’indices qui tendent à confirmer l’ampleur du trafic.
Mardi, jour de l’arrestation des suspects, plus de 20 voitures et un scooter ont été saisis. Des véhicules qui étaient disséminés sur les différents parkings entourant le tribunal de Champ-Fleuri.
Selon les spécialistes des affaires financières, si ces ventes de voitures d’occasion avaient été effectuées dans les règles, le gérant aurait dû s’acquitter de 2 millions d’Euros d’impôts et taxes diverses.