L’ONF abat 1500 cryptomerias âgés de 50 ans à Bélouve

20150423 Crypto
© Reunion1ere

L’abattage des arbres doit durer deux mois à l’entrée de la forêt de Bélouve.

Gilbert Hoair
Publié le , mis à jour le

A La Réunion l’ONF exploite le tamarin des hauts, arbre endémique, et le cryptomeria du Japon, arbre introduit il y a plus de 50 ans pour fournir du bois rapidement aux artisans de l’île.
La régénération des forets de tamarin des hauts permet d’avoir régulièrement des grumes pour la fabrication de meubles de prestige.
Les billes de cryptomeria sont destinées à un autre marché, elles seront transformées en bois de coffrage ou en lambris.

En images avec Pierre Gault et Philippe Hoareau
 
En interview :

  • Christian Fontaine, société d'abattage
  • Bruno Navez, travaux & Bois

L'actu en vidéo

Alon Bat Karé ek Isabelle découvre le charme de Saint-Philippe et le tressage de vacoa

Alon Bat Karé ek Isabelle découvre le charme de Saint-Philippe et le tressage de vacoa