Paris suspects dans le handball : Nikola Karabatic se dit "serein" en cas de procès

Nikola Karabatic
Le handballeur Nikola Karabatic, lors d'une rencontre amicale face à la Macédoine, à Nantes (Loire-Atlantique), le 10 janvier 2015. (EDDY LEMAISTRE / 2PIX-EL / AFP)

Le parquet de Montpellier a requis, début février, le renvoi en correctionnel du joueur dans une affaire de soupçons de paris illicites. "S'il y a [un procès], on ira et on se défendra", explique le champion du monde à RMC Sport.

Réunion 1ère avec Francetv info Publié le , mis à jour le

Champion du monde avec les Experts, sacré meilleur joueur de l'année 2014 par la Fédération mondiale de handball... Ces derniers mois, tout semble réussir à Nikola Karabatic. Tout ou presque, puisque le sportif est toujours mis en cause dans une affaire de soupçons de paris illicites dans un match de handball : début février, le parquet de Montpellier (Hérault) a demandé son renvoi en correctionnel, au côté de seize autres mis en examen dans ce dossier.

 
 
"On savait que le réquisitoire du procureur allait tomber tôt ou tard, réagit Nikola Karabatic dans un entretien accordé à RMC Sport, diffusé jeudi 26 février. Il n'y a pas eu de surprise. Je vis cette histoire positivement. (...) Je suis serein. Cela ne me perturbe plus."
 
Le procureur de la République est pourtant dur envers les mis en examen, dénonçant une tricherie "en équipe" après des paris litigieux sur le résultat à la mi-temps du match Cesson-Montpellier. Lors de cette rencontre, disputée le 12 mai 2012, certains des suspects auraient parié des sommes inhabituellement importantes : un comportement qui laisse supposer à la Française des Jeux et à la police que le résultat du match ou son déroulement pourrait être entaché d'irrégularités.
 
"Je n'ai pas joué ce match"
 
"S'il y a [un procès], on ira et on se défendra, prévient Nikola Karabatic. Ce n'est pas une affaire de paris, (...) il s'agit d'une affaire de match manipulé." Le sportif se dit hors de cause. "Pour manipuler un match au handball, toute l'équipe doit être au courant, argue-t-il. Pour ma part, je n'ai pas joué ce match car j'étais blessé depuis belle lurette."
 
Dans son réquisitoire, le procureur n'écartait pourtant pas la responsabilité du joueur et de son frères Luka : "En tant que leaders charismatiques, [ils] avaient donné leur aval en acceptant de se compromettre dans ce projet." Face à la justice, Nikola Karabatic fait partie de ceux qui n'ont pas reconnu les paris : il a affirmé qu'ils ont été pris à son insu par sa compagne, Géraldine Pillet.

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête