La fréquentation hôtelière recule de 8 % en 2014

Hôtel
© Réunion 1ère

Avec moins de 750 000 nuitées en 2014, la fréquentation des hôtels classés réunionnais reste morose. Toutes les catégories d’hôtels sont affectées en particulier ceux de 1 ou 2 étoiles. Toutes les régions sont également concernées, notamment les établissements du Sud.

Réunion 1ère Publié le , mis à jour le

L’année 2014 est marquée par une nouvelle baisse de la fréquentation dans l’hôtellerie classée à La Réunion. Elle se termine par un 4e trimestre à son plus bas niveau depuis cinq ans.
 
Une 3e année de baisse
 
Avec 748 700 nuitées, la fréquentation des hôtels classés est en baisse pour la 3e année consécutive en 2014. Cette fréquentation est en recul de 8,0 % par rapport à 2013. Parallèlement, le nombre de chambres occupées diminue de 5,4 % et l’offre de chambre de 2,2 %. Le taux d’occupation recule de 2 points et s’établit à 60,4 %. 
 
Les établissements de 1 ou 2 étoiles sont les plus affectés (- 14 %). En plus d’une baisse de fréquentation, ils pâtissent de fermetures d'hôtels enregistrées dans l’année. Les hôtels de la catégorie supérieure (4 ou 5 étoiles) s’en sortent un peu mieux : leur fréquentation ne diminue que de 3 %.
 
La région Sud est la plus touchée par la baisse de la fréquentation en 2014 (- 10 %). Mais les régions Ouest et Nord-est reculent également (respectivement - 8 % et - 7 %).
 
Hausse de la fréquentation de la clientèle étrangère
 
La clientèle française est largement majoritaire (85 % des nuitées) mais sa fréquentation diminue de 10 % en 2014. En revanche, la clientèle étrangère progresse de 5 %.
 
La fréquentation se dégrade tout au long de l’année par rapport à 2013. Mais c’est au 1er trimestre que le repli est le plus marqué : - 11 % de nuitées par rapport au 1er trimestre 2013.
 
Une baisse de 6 % au 4e trimestre 2014
 
Avec 224 800 nuitées au 4e trimestre 2014, la fréquentation des hôtels classés réunionnais est en baisse de 6 % par rapport au 4e trimestre 2013. Elle atteint ainsi son plus bas niveau
depuis cinq ans. Tous les mois du 4e trimestre sont en baisse, particulièrement le mois de décembre (- 8,5%). 
 
La baisse de la fréquentation affecte toutes les catégories d’hôtels. Les établissements de 1 ou 2 étoiles sont cependant les plus touchés (- 8,0 %). Par région, le Nord-est subit la plus forte baisse (- 10 %).
 
Le taux d’occupation s’établit à 71 %, en recul de 3 points par rapport au même trimestre de 2013. Il est en retrait de près de 6 points dans les établissements du Nord-est.