Chantier de la Nouvelle Route du Littoral : où en est l'enquête sur les attributions de marchés ?

Route du littoral - Accropode
© DR | Site de pose de la première pierre de la future route du littoral

Une dizaine d'enquêteurs travaillent sur le dossier. Ils ont entendu plusieurs élus, mais aussi des patrons du BTP et des transporteurs pour déterminer si les règles d'attribution des marchés ont bien été respectées. La région ne souhaite pas commenter.

Réunion 1ère Publié le , mis à jour le

La nouvelle route du littoral intéresse le procureur de la république. L’attribution des marchés de la NRL est le 1er dossier sur lequel s’est  penché Eric Tuffery à son arrivée à La Réunionen septembre dernier. Il faut dire qu'à 133 millions d'euros le kilomètre, le chantier est de taille.
 
En la possession du procureur, des lettres de dénonciations venant d'anonymes, ou de chefs d’entreprises qui se disent lésés lors de l’attribution des marchés. Des éléments jugés assez sérieux pour saisir la section de recherche de la délinquance financière.
 
A ce jour, une dizaine d’enquêteurs multiplie les auditions. Des fonctionnaires, des patrons du BTP local, des transporteurs et près d’une dizaine d’élus de la majorité au conseil régional ont été questionnés. Parmi eux, le président Didier Robert, mais aussi Jean-François Sita, Dominique Fournel, ou encore Jean-Louis Lagourgue.

Les enquêteurs veulent savoir dans quelles conditions ces marchés ont été attribués, et si le code des marchés publics a été respecté.

Selon nos informations, des infractions auraient été commises et les enquêteurs tentent de rassembler les éléments pour le démontrer. L’enquête préliminaire se poursuit. Pour l’instant aucune garde à vue n’est programmée.

En fonction des éléments recueillis le procureur saisira ou non un juge d’instruction.

Dans un communiqué, la région se dit "sereine" et ne souhaite pas s'exprimer

Dans le cadre de la Nouvelle Route du Littoral, une enquête a été ouverte et fait l'objet d'investigations classiques et courantes compte tenu de l'importance et des enjeux attachés à un projet de cette envergure.

Les marchés publics sont encadrés par la Commission d'Appel d'Offres et les services juridiques. A ce titre, les équipes de la Région sont naturellement amenées à répondre aux sollicitations des enquêteurs. De même, l'intégralité des pièces sont à disposition dans un souci évident de totale transparence.

Afin de respecter la procédure en cours, le Conseil Régional ne peut apporter des commentaires publics et respectera les démarches en cours sans s'exprimer à propos de ce dossier, et attend sereinement les conclusions des investigations.