Les ossements d’un Mauricien disparu depuis neuf mois retrouvés en Angleterre

Jean Lévêque
© L'Express de Maurice

La sœur de Jean Lévêque était persuadée que son frère avait été tué. La découverte d’ossements, et les tests ADN pratiqués par la police anglaise, viennent de confirmer ses craintes. Son frère serait mort depuis le mois de Mars 2014.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Des ossements retrouvés au bord d’un lac du Sussex viennent de répondre aux question que se posaient Marie Lévêque. Etait-il mort ? et si oui où ?
 
La Mauricienne, installée en Angleterre, n’avait plus de nouvelles depuis 9 mois de son frère âgé d’une quarantaine d’années nous apprend le journal L'Express de Maurice.
 
Avant de disparaître le Mauricien, originaire de l’archipel des Chagos, sortait régulièrement avec des bookmakers ou des « amis » rencontrés au hasard des bars.
 
Au mois de Mars 2014, inquiète de ne plus avoir de nouvelles, elle avait alertée la police. Une enquête avait été ouverte, mais sans témoignage, ni piste, les inspecteurs avaient abandonné les recherches.
 
La découverte des ossements posés sur le sol à proximité d’un lac de Peace-Pottage a relancé les investigations. Des archéologues de l’équipe médico-légale ont étudié les lieux, avant de confirmer la piste criminelle. De plus, des tests ADN ont permis d’authentifier le corps de Jean Lévêque…