Double meurtre de Grand-Bois : la conductrice des braqueurs incarcérée

Tribunal de Saint-Pierre
© Réunion 1ère

Un cinquième suspect mis en examen et placé en détention provisoire. Elsa Gonthier, 28 ans, s’est rendue au commissariat de Saint-Denis, mercredi, pour soulager sa conscience. Elle a reconnu avoir conduit les auteurs du braquage sanglant.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Au fil des heures en découvrant la gravité des faits, Elsa Gonthier, 28 ans, a pris conscience qu’elle n’était pas seulement complice d’un vol. La jeune mère de famille, déjà incarcérée pour des car-jackings violents, a tout de suite refusé d’être associée à ces deux meurtres. La scène décrite par la presse et les décès successif d’Odette et d’Emile Aho-Nienne l’ont convaincu de se rendre. Après avoir jeté les 500 Euros, que lui avaient donnés Florence Filomar et Jimmy Célina, elle souhaitait passer aux aveux.
 
Simple taxi des meurtriers
 
Les cerveaux de braquage tragique incarcérés, la Saint-Andréenne s’est rendue au commissariat central de Saint-Denis, siège de la Sûreté urbaine départementale et de la brigade criminelle. Placée en garde à vue, la jeune femme a reconnu avoir conduit les futurs meurtriers du 19ème kilomètre du Tampon à Grand-Bois le soir du jeudi 21 Janvier 2015.
Garée à proximité des lieux, elle a attendu. Quand, ils sont reparus, elle a roulé sans poser de questions, retour à la case départ.
 
Chauffeur et organisatrice ?
 
C’est dans la presse qu’elle aurait découvert le carnage. Effrayée par la tournure des événements, elle a immédiatement refusé de voir son nom associé à cette équipée criminelle.
Le juge d’instruction va cependant devoir éclaircir l’emploi du temps d’Elsa Gonthier. Des témoins affirment l’avoir aperçue en compagnie de son amie Eveline Filomar dans les rues de Grand-Bois, quelques jours avant le drame.
Son rôle actif dans le repérage, de la station-service et de la case des Aho-Nienne, expliquerait qu’elle ait été mise en examen pour complicité de vol ayant entraîné la mort avant d’être incarcérée.
 
Elsa Gonthier, mère célibataire, élevait seule son enfant de 3 ans.