19 des 32 engagements du président de la République réalisés

Hollande Réunion
© LAURENT CAPMAS / AFP | François Hollande à La Réunion

Lors de sa visite à La Réunion, fin Août, François Hollande, président de la République, avait pris 32 engagements pour le développement économique, social et culturel de l’île. Cinq mois plus tard, 20 projets ont abouti, les 12 autres sont en cours de réalisation.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

La visite de George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, est l’occasion de faire le bilan sur les 32 annonces présidentielles fin Août 2014. Lors de son séjour, François Hollande avait demandé que plusieurs projets soient mis en œuvre dans des domaines aussi variés que l’emploi, l’éducation, l’économie, l’agriculture ou le pacte de responsabilité.
 
Cinq mois plus tard, la préfecture annonce que 20 des 32 annonces sont déjà réalisées. Les douze autres sont en cours de traitement.
 
Emploi/Education :
 
Les nouveautés déjà en service :
 

  • Les lycées Jean-Hinglo au Port et Sarda-Garriga à Saint-André bénéficient d’une convention d’éducation prioritaire avec Science-Po Paris. A la rentrée 2015 s’ajouteront les lycées de Trois-Bassins, Pierre-Poivre De Saint-Joseph et Georges-Brassens à Sainte-Clotilde. 
  • Les collectivités territoriales vont également être soulagées dans la lutte contre l’illettrisme. La lutte contre ce fléau dépend du centre national de la fonction publique territoriale. Désormais les actions de cet organisme seront à la charge de l’Etat.
  • La Région et l’Etat se sont également rencontrés pour créer, localement, un CFA des métiers territoriaux.
  • Pour lutter contre les inégalités de traitement entre La Réunion et la métropole, les cadres Réunionnais de la fonction publique territoriale bénéficieront, ici, de la possibilité de suivre le cycle annuel supérieur de préparation, aux fonctions d’encadrement et de direction organisés par le Centre national.
  • Dans le même ordre d’idée, les Réunionnais auront accès au dispositif de préparation aux concours externes de la fonction publique territoriale en partenariat avec le conseil régional.
  • Pour favoriser l’emploi local l’Etat s’engage à hauteur de 90% à financer les emplois d’avenir dans le secteur marchand. Une aide qui est accordée également aux contrats signés avant l’arrêté de mise en application.
  • C’était attendu et parfois espéré, les indemnisations liées au cyclone Béjisa ont été versées, tout comme celles liées à la sécheresse de 2013. 
  • Un décret est paru au journal officiel afin de préciser les conditions de rémunération des mégawatts pour le projet Sea Water Air-Conditionning.
En cours de traitement :
  • La finalisation du partenariat entre l’université de La Réunion et Science-Po Paris.
  • Mise en place de sessions de préparation aux concours A+ organisées par Science-Po Paris en partenariat avec le Conseil régional 
  • Création d’une classe préparatoire intégrée commune aux écoles de la fonction publique d’Etat à l’Université de La Réunion. 
  • Ces trois projets devraient être finalisés pour la rentrée 2015.
  • Les policiers réunionnais officiant en métropole sont nombreux à postuler pour La Réunion. Pour favoriser le retour des fonctionnaires, le gouvernement s’est engagé à réviser la circulaire sur les mutations. Dans le même temps, un travail interministériel doit définir la notion de centres des intérêts matériels et moraux. 
  • Les acteurs économiques locaux attendent  avec impatience cette charte en faveur de l’emploi dans les entreprises privée. Ce document intitulé « Agir pour l’emploi » doit être signé en Février 2015. Il impactera directement le code des marchés, les entreprises devant recruter une partie de sa main d’œuvre sur place.
Agriculture 
Déjà réalisé : 
  • Le versement des indemnisations du cyclone Béjisa. Un dossier clôt le 31 Décembre 2014. Les sous ne sont pas encore sur les comptes, en revanche, l’instruction des dossiers liés à la sécheresse de 2013 est terminée. L’argent arrive !
  • Autre point positif et attendu par les représentants syndicaux, l’annonce de l’exclusion des sucres spéciaux de l’accord paraphés avec l’Afrique du Sud sur la libéralisation des prix dans ce domaine.
 
Toujours à l’étude :
 
  • L’accompagnement de la filière cannes à compter de 2017. L’Etat s’est engagé à verser les 38 millions d’Euros indispensables à la survie de la profession.
  • Le second point va demander plus de temps. Le gouvernement se penche sur la révision des textes relatif à la représentativité syndicale afin d’obtenir une meilleure représentativité des exploitants agricoles aux conseils d’administration des CAF et CGSS.
 
Economie
 
Réalisés :
 
  • La construction du Pôle-Sanitaire de l’Ouest et la mise en place en Avril 2017 du projet Plexus
  • Le financement des travaux d’extension du Port pour un montant de 27,5 millions d’Euros.
  • La stabilisation du cadre fiscal pour l’investissement productif et dans le logement social.
  • La révision du dispositif de défiscalisation des logements intermédiaires. Le patronat demandait que le plafonnement de la « défisc Pinel Dom » passe 10 000 Euros à 18 000 Euros, c’est chose faite. 
  • Enfin la mission budgétaire outre-mer est préservée pour les prochaines lois de finances. Les crédits ont augmenté de 0,3% en 2015.
En attente :
 
  • La création d’un hub de transbordement sur le port de la Pointe-des-Galets pour l’océan Indien. La CMA-CGM s’est engagée dans cette voie et désire être accompagnée par l’Etat.
  • Les autres grands dossiers encore à l’étude concernent les financements de l’entrée Ouest de Saint-Denis, la rénovation urbaine de Vauban et du Butor ou le transport en site propre de Saint-Denis. Un projet validé par le ministère de l’écologie.
 
Le Pacte de Responsabilité
 
Déjà disponible :  
 
  • La majoration du crédit d’impôt compétitivité emploi de 7,5% dès cette année et de 9% à partir de 2016.
  • Le taux de crédit d’impôt recherche qui a été augmenté de 50%.
  • Une convention a été signée en Décembre 2014 pour La Réunion entre le ministère des Outre-mer, l’agence française de développement, la banque d’investissement et Ubifrance pour favoriser les exportations.
  • Un fonds spécifique destiné à l’économie sociale et solidaire a été créé suite à une convention passée entre le ministère des outre-mer et la caisse des dépôts et consignations. Ce fond dépend directement de la préfecture.
  • Les très petites entreprises n’ont pas été oubliées de ces dispositifs. Un plan de soutien a été mis en place pour aider à l’embauche d’un salarié.
  • Enfin pour tenté de relancer le tourisme à La Réunion, les conditions d’attributions de visas touristiques ont été considérablement assouplis pour les ressortissants de Chine et d’Inde depuis 2014.
 
Reste à mettre en œuvre :
 
  • La création d’un fonds de garanties spécifique avec la BPI (banque publique d’investissement) pour préfinancer le crédit d’impôt lié à la défiscalisation.
  • Lancement d’une nouvelle initiative pour les dettes fiscales et sociales. Un accompagnement réservé aux entreprises saines par des prêts d’honneur.