La ministre des Outre-mer au RSMA, au Port et chez les agriculteurs

George Pau-Langevin
© D.R

Pour deux jours à La Réunion, la ministre des Outre-mer consacre son voyage à la première préoccupation des réunionnais, l’emploi. Après une visite du RSMA, George Pau-Langevin s’intéressera à la pêche et à l’agriculture.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

La ministre des Outre-mer a commencé sa visite réunionnaise par une rencontre avec le groupe de dialogue interreligieux. Un exemple du vivre ensemble possible en France qui prend une dimension encore plus importante deux semaines seulement après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes.
 
A l’issue de ce face à face essentiel, George Pau-Langevin a rendez-vous à Saint-Pierre pour visiter un atelier de co-working avant de se rendre au RSMA où sont formés les aides à domicile de demain. Une manière pour le gouvernement de marquer son attachement au service militaire adapté de La Réunion. Pour mémoire, Didier Robert, président de la Région, voulait prélever 10 millions d’Euros, destinés à cette institution, pour financer sa continuité territoriale.
George Pau-Langevin terminera son excursion sudiste au siège des TAAF (Terres Australes et Antarctique Françaises), terres riches et potentiellement exploitables dans un avenir proches.
 
La pêche et l’agriculture
 
La ministre poursuivra sa visite réunionnaise vendredi, en se concentrant sur les sources d’emplois. Après une rencontre avec les acteurs du comité des pêches et des élevages marins de La Réunion, elle se rendra dans une usine de transformation de poisson. Un secteur qui pourrait se développer sur l’île, si une partie de la flotte des thoniers senneurs, financée par l’Europe et basée à Maurice, revient à La Réunion.
 
 
En conclusion de ce voyage, la ministre passera à l’Est et plus précisément par Saint-Benoît où elle se penchera sur le monde agricole. Après une rencontre avec un éleveur de volailles, producteur de fruits et planteur de cannes, elle évoquera avec les syndicalistes, les engagements du gouvernement pour l’avenir de la filière.
George Pau-Langevin terminera son tour du département par  le projet de la ville de Saint-Denis destiné à combler le trou de feu Pôle-Océan.
 
Une occasion en or d’évoquer les grands travaux, mais aussi la Garantie Jeunes qui doit aider les entrepreneurs à embaucher et former de jeunes demandeurs d’emploi.