Financement du RSMA : Didier Robert contre-attaque

20141021 Didier Robert
© Réunion1ere

Didier Robert a publié un communiqué ce soir. Il dénonce un "abus de confiance" de la part du gouvernement qui selon lui, réduit sans le dire sa participation financière au RSMA. 

Réunion 1ère Publié le , mis à jour le

Il avait été accusé de "sacrifier" le RSMA lors de l'adoption de son amendement au sénat. Le président de région contre attaque aujourd'hui et accuse le gouvernement de mentir sur son engagement financier en faveur du RSMA.
Voici son communiqué:

"Entre ceux qui disent et ceux qui font il y a un fossé : le Gouvernement diminue ses crédits aux RSMA, la Région augmente son soutien à la jeunesse 
 
«Aujourd’hui sur la question du RSMA c'est le Gouvernement qui parle, mais c'est l’Europe qui paye. La Ministre promet, l’Union européenne finance. Cela s'apparente à de l'abus de confiance et de l’illusion à crédit. C'est bien le dispositif européen IEJ REUNION (Initiative européenne pour l'Emploi des Jeunes) - soit 73,2 millions d’euros attribués à La Réunion - qui sert à compenser le désengagement de l’État dans le RSMA comme dans d'autres secteurs en faveur des jeunes.
Le Gouvernement a fait le choix de ne pas financer de nouvelles actions et de nouveaux dispositifs en faveur des jeunes Réunionnais contrairement aux recommandations de l'Europe. Ces mesures devaient notamment permettre d'accompagner des jeunes en difficulté. Le gouvernement actuel a ponctionné ces crédits européens pour masquer son désengagement en finançant avec les fonds européens le SMA.
 
Ainsi, le budget RSMA-Réunion pour 2014-2015 est fixé à hauteur de 18 675 097€, dont 92% proviennent des Fonds européens.
Si entre 2010 et 2013 l’État pour la part nationale a contribué à hauteur d environ 2 millions/ an au budget du RSMA, le Gouvernement a ramené sa participation à moins de 700 000 euros pour 2014 et 2015.
A l'inverse je rappelle que nous consacrons chaque année à la Région plus de 100 millions d'euros pour le financement de la formation professionnelle des jeunes Réunionnais. Je rappelle encore que nous avons créé en 2010 la Bourse de la réussite qui bénéficie chaque année à plus de 8000 étudiants. Je rappelle encore qu'avec la création de l'Ecole de la 2ème Chance ce sont plus de 1000 jeunes en grande difficulté qui ont pu suivre une formation et retrouver un emploi."