30 cabris volés dans les hauts de Saint-Pierre pendant la nuit

PLO PLB Cirad : cabris
© Réunion 1ère

Un agriculteur de Grand-Bois-les-Hauts, à Saint-Pierre, s’est fait voler 30 cabris pendant la nuit. Il estime son préjudice à 20 000 Euros. Les voleurs, très bien organisés et informés, sont venus avec un camion pour transporter leur butin en un seul voyage.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Les agriculteurs réunionnais sont de plus en plus souvent la cible des voleurs. Rien ne résiste à la convoitise de ces bandes très bien organisées. A leur palmarès sont déjà inscrits des champs d’ail, d’oignons, d’ananas, des serres d’orchidées, des bœufs débités sur pieds, des clapiers à lapin où des poulaillers vidés. Cette fois, leur victime est un éleveur de cabris de Grand-Bois-les-Hauts. L’homme a découvert, ce jeudi matin, le larcin.
 
En venant nourrir ses cabris, il a trouvé son enclos désert. Le cadenas, censé condamner l’ouverture de la clôture, a été brisé.
 
Les voleurs disposent d’un camion
 
Selon l’agriculteur, les auteurs de ce vol étaient très bien organisés et avaient déjà repéré les lieux. Ils seraient venus avec un camion pour emporter les 30 cabris en un seul voyage.

Abattu et choqué, l’éleveur estime sa perte à au moins 20 000 Euros. Les voleurs ont emporté tout son cheptel, reproducteurs, jeunes et chèvres sans distinction. Un représentant de la FDSEA s’est rendu sur place dès qu’il a été alerté. Le syndicaliste a très peur que les animaux soient déjà vendus et qu’il devienne très difficile de retrouver les voleurs.
 
La gendarmerie scientifique a effectué des prélèvements toute la matinée pour de retrouver au plus vite les 30 cabris.

En images avec David Couanon et Jean-Pierre Picard
En interview :

  • Thierry  Somnica, fils du propriétaire
  • Fréderic  Vienne, président de la FDSEA