Le café gourmand, le remède anti-crise des restaurateurs

café gourmand
© Rudolf Simon

Depuis quelques années, la formule du café gourmand a le vent en poupe. Il plait aux consommateurs, mais est surtout très rentable pour les restaurateurs.

Réunion1ère/Francetvinfo Publié le

Un café accompagné de mini desserts. Le concept séduit. "Ça permet d'avoir plusieurs desserts et des saveurs différentes. Donc, c'est plus sympa", témoigne le client d'un restaurant. "C'est toujours une sorte de petite surprise. C'est le cadeau final", affirme une autre. 

Plus rentable que les desserts classiques 

Selon Alain Fontaine, restaurateur à Paris, avec un prix de 8,90 euros, le café gourmand est bien plus rentable qu'un dessert classique. "Je gagne environ 50cts d'euros de plus sur le café gourmand que sur un dessert normal".

##fr3r_https_disabled##

En moyenne, chez un grossiste, chaque petite portion de mignardise coûte 50 cts. Comptez 55 cts pour une petite tarte tatin ou 46 cts pour une mini tartelette au citron. Le café gourmand serait donc revendu cinq fois son prix réel.