Flashé à 162 km/h alors qu’il était dans son lit… Il vient de récupérer son permis

Contrôles routiers : radar jumelles
© Réunion 1ère

Début Octobre un Saint-Andréen apprend qu’il a perdu son permis de conduire. Dans la nuit du 25 Août, il a été flashé à 162 km/h puis contrôlé avec un taux d’alcool de 0,56 g/l de sang. L’auteur des deux infractions étant son frère, il vient de récupérer ses points et son permis.

Fabrice Floch
Publié le

Le 8 Octobre 2014, David Ranganayaguy, 24 ans, explique qu’il vient de perdre son permis en dormant. Son frère, qui n’a pas encore l’âge de conduire, a emprunté sa voiture dans la nuit du 24 au 25 Août 2014.
Résultat, le jeune homme a été flashé à 162 km/h avant d’être contrôlé avec un taux de 0,56g/l de sang. Face aux gendarmes, le frère cadet n’a pas hésité à donner l’identité et la date de naissance de son aîné.
Quand il réintègre le domicile familial, l’auteur ces délits ne se vante pas de sa rencontre avec les forces de l’ordre. David est logiquement surpris d’avoir commis autant d’infractions au code de la route alors qu’il était dans son lit.
 
David ressemble à Goliath
 
Le militaire de Bras-Panon qui avait relevé l’identité du conducteur a été surpris de voir, face à lui, le vrai David. Aucun doute possible, le grand frère ressemble à Goliath, impossible de confondre les deux hommes.
Cet élément étant incontestable, les militaires de la gendarmerie de Bras-Panon ont effectué les démarches nécessaires pour ne pas pénaliser le titulaire du permis de conduire injustement sanctionné. Dans le journal de l’Ile du jour, David Ranganayaguy explique : « les gendarmes m’ont appelé vendredi pour me dire que je pouvais de nouveau conduire. Je dois par contre refaire mes papiers, ils ont brûlé dans l’incendie de ma maison, il y a quelques mois ». 
Si le jeune conducteur récupère son bien, son jeune frère n’est pas sorti d’affaire. Désormais, il va devoir s’expliquer devant la justice pour la série d’infractions routières et pour l’usurpation d’identité.