La passeuse de cocaïne jugée avec son concubin le 12 Décembre prochain

Cocaïne

La passeuse avait dissimulé un sachet 120 grammes de « coc » dans son intimité. Elle avait été interpellée à sa descente d’avion à l’aéroport Roland-Garros fin Septembre. Son procès prévu ce vendredi 17 Octobre 2014 a été renvoyé. Elle et son compagnon seront jugés 12 Décembre.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

La quantité de drogue est minime. Elle prête à sourire quand on la compare aux saisies douanières effectuées dans d’autres endroits du monde. Pourtant, pour les forces de l’ordre et la justice, il n’y a pas de petits trafics, surtout à La Réunion.

Pour l’instant, l’île est restée à l’écart des réseaux internationaux. Un marché restreint, une population au pouvoir d’achat réduit, du cannabis qui pousse dans la nature toute l’année et des entrées (Ndlr : ports et aéroports) très surveillées suffisent à dissuader les trafiquants.

Une île préservée

Conscients de cet état de fait, les magistrats sévissent. Les peines prononcées à l’encontre des importateurs amateurs servent d’exemple.
Les peines encourues n’ont pas de lien avec les quantités de drogue saisies. Le code de procédure pénale ne comporte pas de barème en fonction du nombre de grammes ou de kilos.

La passeuse de 25 ans, comme son compagnon de 35 ans (Ndlr : attendait dans le hall), interpellés le 30 Septembre à l'aéroport Roland-Garros, ont expliqué en garde à vue qu’ils avaient commis une erreur et que c’était une première. 
En les faisant juger dans le cadre des comparutions immédiates, le procureur de la République confirme qu’il n’est pas question, ici, d’un réseau. Dans le cas contraire, il aurait ouvert une information judiciaire et demandé au juge d’instruction de poursuivre les investigations.

Jugés ensemble

Reste à savoir désormais, qu’elles seront les peines requises et prononcées. La « mule » n’est qu’une exécutante. Elle venait de participer au casting de la Nouvelle Star à Paris. Son compagnon, le cerveau de ce dossier, a voulu profiter de cet aller-retour pour arrondir ses fins de mois en demandant à  son amie d’importer de la poudre blanche.

Une affaire simple, basique qui vaut au commanditaire d’être en détention provisoire et à la « convoyeuse » d’être sous contrôle judiciaire. Le procès de la jeune femme vient d’être renvoyé au 12 Décembre 2014 ; Le couple se retrouvera donc à la barre du tribunal correctionnel de Saint-Denis afin d’être jugé ensemble.

L'actu en vidéo

Alon Bat Karé ek Isabelle découvre le charme de Saint-Philippe et le tressage de vacoa

Alon Bat Karé ek Isabelle découvre le charme de Saint-Philippe et le tressage de vacoa