Un réunionnais tué à Vitry : Léon Grondin, 59 ans, poignardé par sa concubine

Léon Grondin
© Le Parisien

Léon Grondin va être inhumé à La Réunion dans la semaine. Installé depuis dix ans en banlieue parisienne, l’homme de 59 ans est décédé, mardi dernier, d’un coup de couteau dans le ventre. Sa compagne a été interpellée et écrouée.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Le Parisien est le seul journal à relater ce triste fait-divers qui s'est déroulé le mardi 19 Août 2014. En début de soirée, Léon Grondin sonne chez ses voisins de pallier. L’homme a un couteau planté dans le ventre. Devant la gravité de la blessure, le père de famille l’allonge dans son canapé et demande à son fils d’appeler les sapeurs-pompiers de Vitry-sur-Seine. Les secouristes aidés des médecins des urgences appelés en renfort vont tenter de le sauver, mais après 45 minutes d’efforts ils constatent le décès du malheureux.
 
La concubine incarcérée
 
Les policiers, de cette ville du Val-de-Marne ont interpellé la concubine de la victime. Dans un dernier soupir, Léon Grondin avait désigné Babou, le surnom de Roberte, sa compagne. Elle a été arrêtée, chez elle, sans opposer la moindre résistance.
Selon, les enfants du défunt, leur père avait cessé de boire depuis un an. En revanche, Roberte continuait à s’adonner à la boisson. Un décalage qui expliquerait beaucoup de leurs dernières disputes et du coup de couteau.
Comme le désirait Léon Grondin, son corps va être inhumé dans la semaine dans son île natale