Le gouvernement démissionne, Valls reconduit

Manuel Valls
© ALAIN JOCARD / AFP

Au lendemain des critiques d'Arnaud Montebourg sur la politique économique du pays, Manuel Valls a présenté la démission de son gouvernement. François Hollande, l'a acceptée, et a aussitôt chargé Manuel Valls de former une nouvelle équipe, annonce l'Elysée dans un communiqué.

Réunion 1ère avec Francetvinfo.fr Publié le , mis à jour le

Selon un communiqué de l'Elysée, lundi 25 août, Manuel Valls a présenté la démission de son gouvernement à François Hollande. Le Premier ministre est reconduit à Matignon, et "le chef de l’Etat lui a demandé de constituer une équipe en cohérence avec les orientations qu’il a lui-même définies pour notre pays", précise le texte. La composition du nouveau gouvernement doit être annoncée mardi 26 août, précise la présidence de la République.

La veille, le gouvernement avait été secoué par les critiques d'Arnaud Montebourget de Benoît Hamon, respectivement ministres de l'Economie et de l'Education nationale, sur la politique économique menée par l'exécutif. "Il ne me semble pas qu'on se sépare de ministres pour la simple raison qu'ils portent des propositions dans un débat justifié", avait martelé un peu plus tôt Montebourg sur Europe 1. Et d'affirmer qu'il ne se plaçait pas dans l'optique de quitter le gouvernement.

Reste désormais à savoir qui fera partie du nouveau gouvernement. Les mots employés par l'Elysée sont très clairs : ils laissent explicitement entendre que tous ceux qui ne sont pas en parfait accord avec le cap fixé par le chef de l'Etat sont priés de faire leurs valises. Il ne fait dès lors aucun doute qu'Arnaud Montebourg ne sera pas le seul à quitter l'équipe : Benoît Hamon et Christiane Taubira apparaissent aussi très menacés. Samedi, dans la presse d'abord, puis dimanche lors de sa Fête de la rose, dans son fief de Saône-et-Loire, Arnaud Montebourg avait appelé à sortir de la politique de réduction des déficits, visant implicitement l'exécutif auquel il appartenait.

Faut-il y voir un signe ? Sur le site du ministère de l'Economie et des Finances, la page qui accueillait la biographie d'Arnaud Montebourg est inaccessible, signale un journaliste d'Europe 1 sur Twitter.