Visite présidentielle : « pas l’emploi des Réunionnais, mais les Réunionnais dans l’emploi »

Hollande à St Joseph 2

Le coeur de la visite présidentielle est consacré à la régionalisation de l’emploi. Dès sa descente d’avion François Hollande a abordé le sujet. Un thème au centre de son discours saint-josephois où il s’est appuyé sur le rapport de son hôte.

Fabrice Floch
Publié le , mis à jour le

Après un rapide tour d’horizon sur la situation réunionnaise : « La Réunion comptera 1 million d’habitants à l’horizon 2030 », François Hollande, président de la République a présenté ses mesures pour favoriser la fameuse régionalisation de l’emploi tout en évitant l’écueil des tentations "indépendantistes" : « si nous ne préparons pas les choses aujourd’hui, nous créerons les difficultés pour l’avenir. Je remercie Patrick Lebreton pour son travail sur la régionalisation de l’emploi. Un sujet délicat car, on voit bien le piège. Les emplois pour les Réunionnais et la porte pour les autres. Un point de vue inacceptable dans une république. En fait, Patrick Lebreton propose que les Réunionnais formés et diplômés accèdent aux postes disponibles localement ».
 
Une classe préparatoire pour les concours nationaux de l’administration
 
Pour y parvenir, François Hollande a demandé à la direction de Pôle Emploi de se pencher sur le problème afin : « de mieux faire circuler l’information auprès du public concerné ».
Le président annonce également la création localement d’ : « une classe préparatoire pour aider les étudiants réunionnais à se présenter aux grands concours de la fonction publique ».
Les mutations à La Réunion sont parfois compliquées et même une souffrance pour les Réunionnais qui attendent depuis des années un retour au « pays ». Là encore, le président de la République s’est voulu ouvert tout en remarquant : « je pense que ce serait une erreur d’imaginer qu’un fonctionnaire ne vive pas un certain temps en métropole pour se former, mais il me semble important qu’un Réunionnais retrouve son île à un âge raisonnable et pas uniquement quand il est cantonné à des tâches de bureau ».
 
Une clause pour l’embauche de Réunionnais
 
Concernant le secteur privé en revanche : « l’action de l’Etat sur le sujet est forcément plus limitée. Mais je demande à Pôle Emploi de mettre en oeuvre une charte pour la mise en place des mêmes engagements, dans le secteur privé, afin de favoriser l’embauche des jeunes diplômés originaires de La Réunion. Nous pouvons également imaginer d’instaurer une clause obligeant à employer des Réunionnais pour qu’une entreprise puisse postuler à un marché ». En conclusion, François Hollande a réaffirmé que ces mesures visaient à lutter contre un taux de chômage local, record : « Le but c'est pas simplement l'emploi des Réunionnais, mais les Réunionnais dans l'emploi (Ndlr : disponible) ». Ce discours très attendu, et les annonces présidentielles, ont été très applaudis par un public déjà conquis. La commune, dont Patrick Lebreton est le maire, avait voté pour François Hollande à 77,95% en 2012.

Voir le discours du président François Hollande à Saint-Joseph :

 
 

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête